Langue et culture portugaises : signature d’une entente avec l’Institut Camões

Le consul général du Portugal à Montréal, José Guedes de Sousa, et Tania Saba, doyenne par intérim de la Faculté des arts et des sciences de l’UdeM.

Le consul général du Portugal à Montréal, José Guedes de Sousa, et Tania Saba, doyenne par intérim de la Faculté des arts et des sciences de l’UdeM.

Crédit : Patrick Nadeau

En 5 secondes

La Faculté des arts et des sciences et l’institut Camoes concluent une entente pour l’accroissement de l’enseignement de la langue portugaise et des cultures lusophones à l’UdeM.

Désireux de continuer à promouvoir les études lusophones à l’Université de Montréal, la doyenne par intérim de la Faculté des arts et des sciences, Tania Saba, et le consul général du Portugal à Montréal, José Guedes de Sousa, ont signé un protocole de coopération le vendredi 20 janvier entre Camões, Instituto da Cooperação e da Língua, I.P., et l’Université de Montréal. La signature de ce protocole de coopération marque la poursuite d’une importante et précieuse collaboration entre la Faculté des arts et des sciences et cet institut.

L’entente paraphée assurera notamment l’enseignement de la langue et de la culture portugaises pour les trois prochaines années au Département de littératures et de langues du monde et au Centre de langues de la faculté.

Le protocole prévoit l’embauche d’un professeur invité qui offrira 18 crédits annuels de cours de langue et de culture portugaises, soit l’équivalent de six cours de trois crédits chacun.

«Cette entente correspond parfaitement à la vocation de Camões, I.P., qui consiste à promouvoir l’enseignement et la diffusion de la langue et de la culture portugaises, et à appuyer les projets visant la connaissance des cultures de langue portugaise par le biais de programmes offerts dans les établissements d’enseignement supérieur», a indiqué M. Guedes de Sousa.

«Grâce au dynamisme du Département de littératures et de langues du monde et à celui du Centre de langues, l’Université de Montréal réitère aujourd’hui sa profonde détermination à poursuivre ses efforts de promotion du portugais et des cultures lusophones», a pour sa part conclu Mme Saba.