Le lauréat 2001 du prix Nobel de physique en visite à l’UdeM vendredi

Wolfgang Ketterle

Wolfgang Ketterle

Crédit : Bryce Vickmark (2015)

En 5 secondes

Le Prix Nobel de physique 2001, Wolfgang Ketterle, professeur au MIT, donnera une conférence sur de nouveaux «superétats» de la matière le 3 février à l’UdeM.

Wolfgang Ketterle, Prix Nobel de physique 2001 et professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT), donnera une conférence à l’UdeM le vendredi 3 février sur de nouveaux états de la matière qui ont été synthétisés dans son laboratoire: les supersolides.

Qui est Wolfgang Ketterle?

Expert dans l’étude expérimentale des gaz ultrafroids, soit des gaz qu’il refroidit à des températures extrêmement proches du zéro absolu, c’est-à-dire environ -273 ⁰C, il reçoit le prix Nobel de physique en 2001 pour avoir démontré qu’un gaz très froid change abruptement d’état pour devenir un condensat de Bose-Einstein.

Il s’agit d’un état quantique de la matière dans lequel tous les atomes du gaz se comportent comme un seul «superatome» qui agit telle une seule onde cohérente au lieu d’un ensemble d’atomes indépendants! 

Qu’est-ce qu’un supersolide, cet état intrigant de la matière?

Un supersolide est un état intrigant de la matière qui combine le comportement d’onde du condensat de Bose-Einstein avec un ordre périodique comme on en trouverait dans un solide cristallin, par exemple le diamant ou le cuivre.

Ce mélange de fluidité quantique et de solidité était demeuré jusqu’à récemment un rêve de théoricien. Or, en 2016, le groupe de Wolfgang Ketterle a réussi à créer un supersolide en utilisant un gaz ultrafroid d’atomes de sodium, gaz refroidi à presque -273 ⁰C.

Plus d'informations

Présentée par le Département de physique de l’UdeM et ouverte au public, la conférence (donnée en anglais) aura lieu le vendredi 3 février à 11 h 30, au local P-310 du pavillon Roger-Gaudry.

Source: William Witczak-Krempa, professeur adjoint au Département de physique.