Un objet similaire à une comète pollue l’atmosphère d’une naine blanche

Cette illustration d’artiste montre un objet massif, similaire à une comète, tombant sur une naine blanche.

Cette illustration d’artiste montre un objet massif, similaire à une comète, tombant sur une naine blanche.

Crédit : NASA, ESA, et Z. Levy (STScI).

En 5 secondes

Patrick Dufour, professeur au département de physique, fait partie d'une équipe internationale d'astronomes qui a pu observer des phénomènes uniques concernant un objet semblable à une comète.

Une équipe internationale d'astronomes ont été témoins pour la première fois de la désagrégation d’un objet de composition semblable à une comète et de son plongeon dans l’atmosphère de son étoile, une naine blanche. Ils ont déterminé que l’objet avait une composition proche de celle de la comète de Halley, mais qu’il était 100 000 fois plus massif et qu’il contenait deux fois plus d’eau que cette dernière. Cet objet était aussi riche en éléments essentiels à la vie, comme l’azote, le carbone, l’oxygène et le soufre. Cette découverte est une preuve observationnelle qui soutient l’idée que les objets glacés sont présents dans d’autres systèmes planétaires, et qu’ils peuvent survivre à l’évolution d’une étoile.

Patrick Dufour, professeur à l’Université de Montréal, membre du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ) et de l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx), a utilisé des modèles d’atmosphère de naines blanches qu’il a développés pour analyser les observations provenant du télescope spatial Hubble et de l’Observatoire W.M. Keck, situé à Hawaii. C’est cette analyse qui a permis de conclure que l’objet a une composition chimique très semblable à celle de la comète de Halley. « C’est la première fois qu’on trouve un objet d’une telle composition en dehors du Système Solaire, » affirme-t-il.

Lire le communiqué complet sur le site de l'iREx.