L’Université de Montréal participe à l’initiative «Ouvrir les frontières du savoir»

«Les étudiants qui effectuent un séjour d’études à l’étranger font rayonner Montréal, l’UdeM, et l’enrichissent par les nouvelles connaissances qu’ils rapportent dans leurs bagages», explique Judith Beaulieu, coordonnatrice de la Maison internationale de l’UdeM.

«Les étudiants qui effectuent un séjour d’études à l’étranger font rayonner Montréal, l’UdeM, et l’enrichissent par les nouvelles connaissances qu’ils rapportent dans leurs bagages», explique Judith Beaulieu, coordonnatrice de la Maison internationale de l’UdeM.

Crédit : BCEI

En 5 secondes

L’Université de Montréal s’engage dans la promotion des études à l’étranger.

L’Université de Montréal prend part à l’initiative «Ouvrir les frontières du savoir: une conversation nationale sur les études à l’étranger», mise sur pied par le Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI) pour que davantage d’étudiants canadiens puissent profiter d’une expérience d’apprentissage dans d’autres pays.

Des rapports indiquent que, chaque année, seulement 3,1 % des étudiants canadiens de premier cycle inscrits à temps plein dans une université du pays vont suivre une partie de leur formation à l’étranger. Ce chiffre est encore plus bas chez les collégiens à temps plein: 2,5 %. Et cela, malgré le fait que les étudiants rapportent la nature transformatrice de l’expérience, ses nombreuses contributions à leurs réussites scolaires et professionnelles et sa valeur dans l’amélioration de leurs compétences en communication, de leur connaissance de soi et de leur adaptabilité.

Audrey-Ann, étudiante à l’UdeM, de retour d’un programme d’échanges avec l’Université de Genève, est de cet avis: «En un seul mot? Magique. C'est une expérience qui m'en a fait vivre de toutes les couleurs, une aventure qui m'a permis de découvrir des milliers de choses sur le monde ainsi que sur moi-même. C'est l'expérience d'une vie.»

À l’Université de Montréal, on veut entendre plus souvent de tels témoignages. «L’ouverture sur le monde et l’échange de savoirs font partie de l’apprentissage. Les étudiants qui effectuent un séjour d’études à l’étranger font rayonner Montréal, l’UdeM, et l’enrichissent par les nouvelles connaissances qu’ils rapportent dans leurs bagages, explique Judith Beaulieu, coordonnatrice de la Maison internationale de l’UdeM. C’est pourquoi l’Université s’engage à continuer de promouvoir la valeur des études à l’étranger en faisant connaître les répercussions et les résultats de ces expériences.»

«Le Canada fait face à un grand défi: veiller à ce que plus de nos étudiants profitent des expériences d’apprentissage dans d’autres pays, a déclaré Karen McBride, présidente et chef de la direction du BCEI. Il est temps de faire appel au leadership des établissements d’enseignement dans un effort concerté et coordonné pour favoriser l’ouverture sur le monde chez les étudiants et leur donner les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour s’épanouir dans notre monde interconnecté.»

Le BCEI fera la promotion de l’initiative sur son site et partagera aussi régulièrement avec ses membres diverses informations sur les réseaux sociaux et dans ses canaux de communication à l’aide du mot-clic #Apprendreàlétranger.

 

Faites découvrir à vos étudiants la Maison internationale, qui les accompagne dans leur séjour d'études à l’étranger. Pour toute autre question sur les programmes d’échanges, cliquez ici.