Le TUM présente la pièce «Tu peux faire tout ce que tu veux»

Crédit : Charlie-Laigneau

En 5 secondes

Le Théâtre de l'Université de Montréal présente la quatrième mise en scène de sa saison, «Tu peux faire tout ce que tu veux», les 10 et 11 mars au Centre d’essai.

Tu peux faire tout ce que tu veux est un voyage dans le marécage des relations mère-fille d’une même famille, les Thomas. Trois femmes, trois générations et trois histoires qui se chevauchent et s’entremêlent, et qui expriment toutes la même quête, celle de la liberté.

Cette pièce de Jesse Stong est la quatrième production de l'année du Théâtre Université de Montréal (TUM). Traduite par Olivier Sylvestre et mise en scène par Catherine Cédilot et Olivier Sylvestre, elle sera présentée les 10 et 11 mars au Centre d’essai de l’Université de Montréal.

C’est sur une terre isolée de l’Ontario rural que se déroule l’histoire des Thomas, trois femmes issues de trois époques: 1965, 1983 et 2001. Elles vivent toutes en même temps sous nos yeux, l’une a 18 ans, l’autre est mère et la dernière est grand-mère. Elles tournent toutes dans un tourbillon d’épreuves, accumulant des boulots sans prestige, ayant des relations malsaines avec les hommes et aspirant toujours à la liberté. Elles rêvent de quitter leur village, mais elles sont prises dans le cercle vicieux du quotidien et de la peur de l’inconnu. Cette crainte, omniprésente, d’abandonner leur village et leur famille. Un rapport de soumission persiste entre ces femmes. Seront-elles capables de changer leur destinée et de trouver enfin le bonheur dans la liberté?

Tu peux faire tout ce que tu veux est une pièce de théâtre racontée à travers trois filles, trois gars et deux narratrices. Ces dernières nomment les époques et décrivent les lieux pour amener le public à les voir. Les acteurs s’adressent directement aux spectateurs pour permettre au public de faire partie de l’histoire et de voyager dans le temps avec eux. La mise en scène de cette pièce est assez réaliste. De plus, l’eau est un élément très présent, car toutes ces femmes pataugent au sein même de leur existence.

L'auteur

Auteur dramatique et enseignant, Jesse Stong est diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada depuis 2013. Il occupe le poste d’assistant-programmateur au National Arts Centre Disability Summit et termine actuellement sa maîtrise en enseignement des arts à l’Université Concordia. En 2016, il a reçu un prix pour les jeunes entrepreneurs culturels de la Fondation Michaëlle Jean, qui a récompensé ses ateliers d’écriture, de marionnettes et de performance. Il est artiste en résidence au Roseneath Theatre et aux Productions Geordie pour la création de deux nouvelles pièces pour les jeunes publics. Il dirige également l’unité des jeunes créateurs du Playwrights’ Workshop Montréal.

Les metteurs en scène

Diplômée en théâtre du Neighborhood Playhouse de New York en 2005, Catherine Cédilot a poursuivi ses études en art du clown, du butô et de la performance. Son plus ambitieux projet a été J'arrive en morceaux dans 10 valises, présenté dans le cadre d'une résidence au Théâtre Aux Écuries et qui lui a permis de collaborer avec de nombreux artistes de différentes disciplines. Elle a découvert la mise en scène aux côtés d'Olivier Sylvestre pour le TUM en 2014. Elle s'y est remise pour Posthume en 2016. Elle est présentement inscrite à la maîtrise à l'École supérieure de théâtre à l'UQAM, où elle compte approfondir sa technique de jeu instinctif.

Auteur et traducteur, Olivier Sylvestre est diplômé du programme d'écriture dramatique de l'École nationale de théâtre du Canada. Sa première pièce, La beauté du monde (récompensée par le prix Gratien-Gélinas en 2012, finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général en 2015), publiée chez Leméac, a été produite en 2015 au Théâtre Aux Écuries. Son texte La disparition de l'Homme et son projet d'autofiction Le show du non-exil (coécrit avec Annick Lefebvre) ont été lus au Festival du Jamais lu en 2013 et en 2015. Son conte «Le No-Pain Réveillon» est publié dans l'édition 2013 des Contes urbains chez Dramaturges Éditeurs. Avec Catherine Cédilot, il a mis en scène sa pièce L'aquarium au TUM en 2014, reprise au Festival Fringe. En plus de l'écriture, Olivier Sylvestre est intervenant en dépendance dans un centre de réadaptation de Montréal.

Tu peux faire tout ce que tu veux est la deuxième mise en scène au TUM de Catherine Cédilot et Olivier Sylvestre.

Les représentations

Parce que le théâtre universitaire symbolise le dynamisme des étudiants et de la vie sur le campus, les Activités culturelles sont fières de présenter cette production, qui permet à huit étudiants de vivre une expérience théâtrale unique!

Les représentations de Tu peux faire tout ce que tu veux auront lieu le vendredi 10 mars à 20 h et le samedi 11 mars à 14 h et à 20 h au Centre d’essai de l’UdeM. La représentation du vendredi sera suivie d’une discussion avec les comédiens et l’équipe de création.

Pour en savoir plus

Billetterie et information