Les plantes, de petites usines chimiques au service de notre santé?

En 5 secondes

La Faculté de pharmacie recevra en avril Séverine Derbré à l’occasion d’une conférence grand public consacrée aux produits de santé naturels les plus efficaces.

La phytothérapie est la médecine fondée sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels. C’est la spécialité de Séverine Derbré, pharmacienne et professeure associée en pharmacognosie à l’Université d’Angers, qui sera de passage à l’Université de Montréal le 7 avril.

Elle prononcera à cette occasion une conférence intitulée «Les plantes, de petites usines chimiques au service de notre santé?». Elle prodiguera entre autres des conseils pour permettre à l’assistance de faire les bons choix parmi les produits les plus utilisés au Québec.

«Au cours de cette conférence, j'expliquerai en quoi la phytothérapie thérapeutique, qui permet de traiter les affections mineures ou d’améliorer la santé, se distingue ou se rapproche des thérapeutiques médicamenteuses traditionnelles, dit-elle. Afin d'aider le consommateur à s'y retrouver parmi les très nombreuses références de produits de santé naturels, les précautions d'emploi de cette thérapeutique par les plantes seront rappelées. Sur la base des données scientifiques et règlementaires disponibles, des exemples de drogues végétales et produits de santé naturels utiles seront proposés.»

Séverine Derbré est l’auteure de plus de 30 publications scientifiques. En 2016, elle a reçu un prix de la prestigieuse Phytochemical Society of Europe pour son travail sur les extraits chimiquement modifiés du millepertuis. En plus de sa conférence, elle donnera une formation dans le cadre de l’offre de perfectionnement professionnel.

Pour en savoir plus

La conférence «Les plantes, de petites usines chimiques au service de notre santé?» aura lieu le vendredi 7 avril de 17 h à 19 h à la salle S-151 du pavillon Jean-Coutu.
Inscriptions en ligne, au coût de 25 $. Attention, les places sont limitées.