Il y aura un baccalauréat en cultures visuelles

  • Forum
  • Le 23 mars 2017

  • Mathieu-Robert Sauvé
Le nouveau programme permettra de réunir les études en cinéma, en histoire de l’art et en jeu vidéo en un tout homogène.

Le nouveau programme permettra de réunir les études en cinéma, en histoire de l’art et en jeu vidéo en un tout homogène.

En 5 secondes

La Faculté des arts et des sciences offrira à l’automne 2017 un baccalauréat en cultures visuelles.

La Commission des études a approuvé la création d’un baccalauréat par cumul avec appellation en cultures visuelles à sa réunion du 21 mars. Le nouveau programme d’études, qui sera implanté dès l’automne, permettra de réunir les mineures (30 crédits) en études cinématographiques, histoire de l’art et études du jeu vidéo en un tout homogène.

Exclusif au Québec et à l’intérieur de la francophonie, ce baccalauréat est «conçu pour remplir un rôle essentiel en fournissant aux étudiants qui ne veulent pas se limiter à une approche basée sur une seule discipline (pour étudier des cultures visuelles et des sociétés) les moyens de s’ouvrir à l’interdisciplinarité, et ce, dès le premier cycle», peut-on lire dans le document de présentation.

Le Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques est un «noyau naturel pour ce baccalauréat par cumul en raison de l’histoire épistémologique des cultures visuelles qui a des liens étroits avec l’histoire de l’art et les études cinématographiques», font valoir les responsables.

Le nouveau programme préparera les étudiants à «jouer un rôle actif dans l’élaboration de la culture visuelle du 21e siècle et l’atteinte d’excellence académique dans la discipline des cultures visuelles» tout en développant chez eux «un fort sentiment d’intégrité intellectuelle, une connaissance approfondie du domaine et une pensée critique et créative».

La formule du baccalauréat par cumul avec appellation permet de «mieux mettre en valeur certaines combinaisons cohérentes de programmes courts de premier cycle en proposant des cheminements cohérents», précise le document. Le programme permettra aux étudiants d’acquérir «des compétences pertinentes pour un futur emploi dans des domaines tels que la publicité et le marketing, la gestion des arts, le patrimoine culturel, l’éducation, les médias et les arts du spectacle. Il fournira donc d’excellentes bases dans les trois disciplines ainsi qu’une perspective globale sur la culture visuelle, ce qui ne manquera pas d’intéresser de potentiels employeurs».