Refonte du programme de baccalauréat en traduction

Crédit : Istock

En 5 secondes

Une nouvelle mouture du baccalauréat en traduction à l’UdeM sera offerte dès l’automne 2017.

Une refonte importante du programme du baccalauréat en traduction a été entreprise dans les derniers mois afin de mieux arrimer la formation offerte aux compétences requises sur le marché du travail.

La nouvelle structure, plus transparente et facile à consulter pour les étudiants désireux de s’inscrire à l’Université, offre une meilleure visibilité et une clarté des objectifs et des compétences des professions langagières.

Dès l’automne 2017, l’approche pédagogique mettra l’accent sur:

  • une définition plus précise des compétences à acquérir et des résultats d’apprentissage recherchés;
  • une meilleure articulation des blocs par compétences conformes aux exigences d’agrément de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ);
  • une plus grande intégration des outils informatiques pour langagiers;
  • un renforcement des connaissances en anglais;
  • une formation en gestion de projet et rôle-conseil en traduction;
  • et un arrimage des stages pratiques en milieu de travail au contexte actuel de mutations du marché.

Création de nouveaux cours

Tout en continuant d’offrir trois orientations (Orientation générale, Orientation COOP et Cheminement international), ce baccalauréat en traduction repensé s’enrichit de nouveaux cours et de cours refondus.

Le baccalauréat en traduction de l’Université de Montréal se distingue par ses filières de spécialisation uniques et axées sur les besoins exprimés par le milieu professionnel: filière commerciale, économique et administrative, filière juridique, filière scientifique et technique, filière biomédicale et pharmaceutique et filière littéraire et multimodale. Les futurs diplômés se formeront donc à un éventail plus riche de spécialisations, qui leur ouvrira de nouvelles perspectives sur le marché de l’emploi.

Il importe aussi de souligner que l’Université de Montréal figure parmi les 100 meilleurs établissements d’enseignement supérieur au monde en linguistique et traduction, selon le classement QS 2017.