3e concours de subventions pour la recherche intersectorielle sur le vieillissement

En 5 secondes

Un projet pour évaluer le langage spontané chez des patients atteints de démence remporte le concours organisé par le Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation.

Le Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation a désigné le projet gagnant 2016-2017 de son concours de subventions de recherche intersectorielle sur le vieillissement. Une somme de 10 000 $ a ainsi été accordée à l’équipe chargée du projet «Discours continu dans la maladie d'Alzheimer: développement d'un nouvel outil clinique et caractérisation des déficits auprès des personnes atteintes».

L’équipe gagnante est composée des chercheurs suivants:

Simona Brambati
Directrice du laboratoire LINGUA au Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal et professeure au Département de psychologie, Simona Brambati s’intéresse aux neurosciences cognitives du langage, au vieillissement normal et pathologique et à la neuro-imagerie.

Karine Marcotte
Professeure à l’École d’orthophonie et d’audiologie, chercheuse au Centre de recherche de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et orthophoniste clinicienne, Karine Marcotte étudie les bases anatomiques des troubles acquis du langage et leur récupération.

Philippe Langlais
Professeur au Département d'informatique et de recherche opérationnelle, Philippe Langlais est quant à lui expert dans le traitement automatique des langues naturelles.

Ensemble, ils comptent mettre leur expertise à profit pour concevoir un algorithme d’analyse automatique qui permettra d’évaluer le langage spontané chez des patients atteints de démence.