Catherine Girard présentera sa thèse en 180 secondes à la finale provinciale

  • Forum
  • Le 30 mars 2017

  • Mathieu-Robert Sauvé
On connaîtra les gagnants de la finale provinciale le 4 mai prochain.

On connaîtra les gagnants de la finale provinciale le 4 mai prochain.

En 5 secondes

Catherine Girard a été sélectionnée pour représenter l’Université de Montréal à la finale provinciale du concours «Ma thèse en 180 secondes».

Avec une présentation sur la contamination au mercure dans l’alimentation humaine, Catherine Girard a remporté le prix du jury au concours Ma thèse en 180 secondes, tenu à l’Université de Montréal le 29 mars, devançant sept autres candidats qui avaient relevé le défi de présenter leur sujet de recherche doctorale en trois minutes. Mme Girard a également obtenu le prix du public, invité à voter séance tenante pour la meilleure présentation. Ces deux prix sont accompagnés de bourses de 250 $ offertes par la Faculté des études supérieures et postdoctorales, qui organisait l’activité. Mme Girard représentera donc l’Université de Montréal au concours provincial, qui se déroulera le 4 mai prochain à l’Université McGill.

Catherine Girard

Crédit : FESP

Il ne faut pas retirer le poisson de son assiette, a-t-elle expliqué en rappelant que le mercure de l’environnement pouvait contaminer la chair des animaux et s’accumuler dans les tissus humains. Les autochtones du Grand Nord, qui mangent beaucoup de poisson, sont-ils plus à risque? Voilà ce qu’elle a cherché à savoir en se rendant à plusieurs reprises chez les Inuits du Nunavut afin d’étudier leur microbiome intestinal. Son doctorat est mené sous la direction de Marc Amyot et Jesse Shapiro, du Département de sciences biologiques.

En rendant le verdict du jury, la doyenne de la Faculté des études supérieures et postdoctorales, Michèle Brochu, a souligné l’importance pour les chercheurs d’aujourd’hui de bien maîtriser divers niveaux de communication. Elle a félicité les candidats de s’être prêtés à l’exercice et les a encouragés à poursuivre leurs efforts de vulgarisation.

L’Association francophone pour le savoir–Acfas organise depuis 2012 la version française du concours Three Minutes Thesis, créé en 2008 à l’Université du Queensland, en Australie. Carine Monat, de l’Université de Montréal, a gagné l’an dernier la finale provinciale et le prix du public.

Polytechnique Montréal, qui a remporté les honneurs en 2012, 2014 et 2015, a sélectionné le 23 mars les étudiants qui la représenteront: Mohamed Khalil, doctorant en génie chimique, prendra part à la finale provinciale en français et Sampada Bodkhe, doctorante en génie mécanique, sera au nombre des participants pour les présentations en anglais.