L’Université de Montréal devient partenaire du Concours national de rédaction

De gauche à droite, Pier-Nadeige Jutras, Monique Cormier et Micheline Dubé, présidente de l’organisme Le français pour l’avenir.

De gauche à droite, Pier-Nadeige Jutras, Monique Cormier et Micheline Dubé, présidente de l’organisme Le français pour l’avenir.

En 5 secondes

Le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie permettra à six étudiants de l’extérieur du Québec de parfaire leur éducation en français à l’UdeM grâce à des bourses d’études.

Le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie de l’Université de Montréal participera à la tenue du prochain Concours national de rédaction, organisé annuellement par Le français pour l’avenir, organisme sans but lucratif qui milite en faveur du bilinguisme chez les jeunes du secondaire. À titre de partenaire, le Bureau permettra à six étudiants canadiens de parfaire leur éducation en français à l’Université de Montréal grâce à six bourses d’études totalisant 48 000 $.

Le Bureau, qui vise à promouvoir et à coordonner les actions de l’Université en matière de langue française et de relations avec la Francophonie, se joint aujourd’hui aux huit établissements postsecondaires déjà partenaires du Concours.

«L’initiative de l’organisme Le français pour l’avenir d’encourager des jeunes à maîtriser la langue française rejoint d’autant plus nos objectifs qu’elle est liée à l’enseignement supérieur, précise Monique Cormier, vice-rectrice associée à la langue française et à la Francophonie. Si le Québec est le foyer du français dans les Amériques, il a un rôle à jouer dans l’épanouissement de cette langue partout sur le vaste continent américain. Et ce rôle est d’autant plus impératif qu’il touche des Canadiens qui comptent le français comme une de leurs langues officielles. Langue de culture, le français est aussi une langue d’enseignement et de recherche, voilà ce que découvriront les jeunes qui étudieront dans notre établissement.»

«Nous sommes très fiers d’accueillir l’Université de Montréal comme nouveau partenaire de notre concours. Promouvoir les établissements postsecondaires francophones canadiens afin d’inciter les finissants du secondaire à conserver leurs acquis en français et de leur donner l’envie de poursuivre leur apprentissage de la langue au-delà de la 12e année est l’une des missions majeures de notre organisme, souligne Pier-Nadeige Jutras, directrice générale du Français pour l’avenir. Les bourses d’études offertes par le Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie de l’Université de Montréal sont une merveilleuse occasion à saisir pour tous les jeunes à travers le pays.»

À propos du Concours national de rédaction

Le Concours national de rédaction est ouvert aux élèves de la 10e à la 12e année de français langue maternelle et français langue seconde. Chaque année, les participants sont invités à démontrer leur maîtrise de la langue française en rédigeant un texte de 750 mots sur un thème choisi. Le concours 2017-2018 sera lancé le 2 octobre prochain.