Je veux faire connaître le carcajou, un animal pas si féroce!

Morgane Bonamy a parcouru le Canada à la recherche du carcajou.

Morgane Bonamy a parcouru le Canada à la recherche du carcajou.

Crédit : Amélie Philibert - Benoît Gougeon

En 5 secondes

Morgane Bonamy souhaite voir le carcajou retrouver sa place dans les écosystèmes nordiques.

Je mène des recherches sur le carcajou, ce carnivore des régions nordiques que les gens croient féroce et cruel. En réalité, cet animal de la famille des mustélidés ne présente presque aucun danger pour l’homme, d’autant plus qu’il a quasiment disparu de nos régions – au Québec, on ne l’a pas aperçu depuis quatre décennies. Au Zoo sauvage de Saint-Félicien, où l’on peut voir deux carcajous, j’ai interrogé 340 personnes (200 adultes et 140 enfants) au sujet de l’animal. Le très faible taux de bonnes réponses montre que l’espèce est mal connue. Une visite au zoo permettrait de modifier les perceptions. Si on veut un jour réintroduire l’espèce dans le nord du Québec, un écosystème qui lui convient à merveille, on doit s’assurer que la population est prête. Manifestement, il y a un travail d’éducation à faire. Après mon doctorat, je souhaite poursuivre des travaux de recherche sur les espèces sauvages.

Morgane Bonamy

En savoir plus

Directrice de thèse

Bourse

  • Bourse d’excellence de la Faculté des études supérieures et postdoctorales.

Dans les médias

Propos recueillis par Mathieu-Robert Sauvé