J’enquête sur la propagande de l’État islamique

Valentine Crosset explore la propagande terroriste sur le Web.

Valentine Crosset explore la propagande terroriste sur le Web.

Crédit : Amélie Philibert - Benoît Gougeon

En 5 secondes

Dans son doctorat, Valentine Crosset cherche à établir le processus de propagande électronique de l’État islamique.

Mon doctorat porte sur la propagande du groupe terroriste État islamique, qui utilise à profusion Internet pour rayonner en Occident. Twitter est une de ses plateformes préférées, mais le recours au réseau de messagerie cryptée Telegram semble prendre de l’ampleur. Pour comprendre cette utilisation, je réalise une «ethnographie virtuelle». J’ai créé un profil Twitter neutre à partir duquel j’ai accès aux messages qui circulent sans en produire moi-même. Je n’ai pas pris de fausse identité, car mon étude se déroule en toute transparence. J’ai recensé quelque 600 comptes Twitter liés de près ou de loin aux activités des terroristes. Ces comptes peuvent être facilement repérés et fermés par les administrateurs. Pour en garder des traces, j’enregistre des captures d’écran. Ma recherche vise à mieux comprendre comment les groupes terroristes se servent des réseaux sociaux et maintiennent leur visibilité sur le Web. Après ma soutenance, je souhaite poursuivre une carrière universitaire.

Valentine Crosset

En savoir plus

Directeurs de thèse

Bourses

  • Bourse de l’École de criminologie.
  • Bourse de rédaction du Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal.
  • Bourse de mobilité de la Direction des relations internationales.

Dans les médias

Propos recueillis par Mathieu-Robert Sauvé