L’avenir est-il dans les sciences des données?

En 5 secondes

Une nouvelle journée d'information et de mobilisation des connaissances autour de l’application en santé des sciences des données sera organisée par la FESP le 16 mai.

Étudier l’information contenue dans les banques de données massives, modéliser cette information et l’utiliser, voilà l’un des buts poursuivis par les sciences des données. Qu’il s’agisse d’imagerie médicale, de la détection ou du traitement d’une tumeur cancéreuse, de l’optimisation des ressources en santé, les sciences des données sont partout et dans tout. Un sujet passionnant pour l’étudiant d’aujourd’hui qui se prépare à être le professionnel de demain.

La Faculté des études supérieures et postdoctorales (FESP), en collaboration avec le sous-comité programmes (formation), organise, le 16 mai, la Journée des sciences des données en santé, dans le cadre du projet Des données à l’action en santé.

Cette activité s’adresse à tout étudiant qui souhaite comprendre ces nouveaux champs d’action. En s’inscrivant à cette journée, ils pourront apprendre comment appliquer les connaissances théoriques à des projets concrets.

Des chercheurs chevronnés du domaine de la santé et des sciences des données seront sur place pour répondre à leurs questions. Des discussions porteront sur divers aspects méthodologiques, sur les compétences à acquérir et sur l’éthique.

Une table ronde intitulée «Éthique et sciences des données», à laquelle prendront part Pierre Trudel (Faculté de droit), Marc-Antoine Dilhac (Département de philosophie) et Bryn William-Jones (École de santé publique), conclura la journée.

Attention, l’inscription est obligatoire (100 places seulement sont disponibles).

Pour en savoir plus

Le 16 mai 2017, de 8 h 30 à 16 h
Pavillon Claire-McNicoll, salle Z-330
Inscription et programme complet