24 heures de science à l’UdeM

Le 12 mai aura lieu la Foire des sciences, qui rassemblera des kiosques aux thèmes variés tenus par des étudiants et des chercheurs du Département de biochimie et médecine moléculaire.

Le 12 mai aura lieu la Foire des sciences, qui rassemblera des kiosques aux thèmes variés tenus par des étudiants et des chercheurs du Département de biochimie et médecine moléculaire.

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Comme chaque année, l’UdeM participe au festival 24 heures de science, qui aura lieu les 12 et 13 mai.

Plus de 400 activités scientifiques et technologiques se dérouleront partout au Québec pendant le 12e festival 24 heures de science, les 12 et 13 mai prochains.

Comme chaque année, l’Université de Montréal prendra part à ce festival en proposant des activités gratuites et ouvertes à tous.

Le 12 mai aura lieu la Foire des sciences, qui rassemblera des kiosques aux thèmes variés tenus par des étudiants et des chercheurs du Département de biochimie et médecine moléculaire. Le grand public pourra notamment y découvrir les saveurs de la cuisine moléculaire, apprendre à fabriquer un porte-clés en polymère, analyser la composition des bonbons M&M’s ou extraire l'ADN de fruits. Des membres de la Faculté de médecine vétérinaire y animeront également un atelier intitulé «Maladie de Lyme, rage et autres zoonoses». Les visiteurs pourront connaître les risques d‘infection et les façons de s'en protéger, et tester leurs connaissances au moyen de jeux interactifs.

 

En soirée, le professeur Yvan Saint-Aubin, du Département de mathématiques et de statistique, présentera une conférence sur le thème «La cape d'invisibilité d'Harry Potter, vous y croyez?»; tandis que Pascal Vincent, du Département d'informatique et de recherche opérationnelle, traitera de la relation humain-machine dans sa conférence «Les robots arrivent! Mais à quoi pensent-ils? Et comment?». Vin et fromage seront servis.

 

Le 13 mai, l’exposition Incursion dans le monde fascinant de la recherche fera découvrir aux participants comment la recherche menée au CHU Sainte-Justine permet de mieux comprendre les maladies et de mettre au point de nouveaux traitements, notamment grâce aux diverses techniques de pointe utilisées par les chercheurs.

Les mordus de génétique pourront assister aussi le 13 mai à l’activité Modifier le code génétique: jusqu’où peut-on aller? Vardit Ravitsky, professeure à l’École de santé publique de l’UdeM et membre du Réseau québécois en reproduction, y prononcera une conférence sur les problèmes éthiques soulevés par la modification du code génétique. Des exemples d'applications dans le domaine de la biologie de la reproduction seront présentés, comme la possibilité d'enrayer certaines maladies. Il sera question de la modification d'embryons animaux et humains, des implications pour l'individu et ses descendants, et des répercussions sur l'évolution naturelle.

Pour en savoir plus

Festival 24 heures de science

Le 12 mai:

Le 13 mai: