Jasmine et Éloïse sont des Roger

Les étudiantes Jasmine Deslauriers et Éloïse Le Bihan, deux blogueuses des Roger.

Les étudiantes Jasmine Deslauriers et Éloïse Le Bihan, deux blogueuses des Roger.

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Le blogue Les Roger est écrit par et pour les étudiants de l’Université de Montréal.

Avez-vous vu la «nouvelle collection de vêtements» de l’Université de Montréal? Lancée le 1er avril sur le blogue Les Roger, elle est constituée d’un coton ouaté rose avec un imprimé de licorne et d’une veste turquoise dont le capuchon comporte une corne, des oreilles et une crinière lilas. Succès immédiat auprès de la communauté étudiante, qui a mis de nombreux J’aime sur la page Facebook du blogue. Intéressés par les produits présentés en photo, les étudiants avaient omis de lire la mention écrite en petits caractères en bas de page: poisson d’avril!

«Cette fausse collection a été vue par 5000 personnes en quelques jours sur Facebook! On a pu lire plusieurs commentaires d’étudiants désireux de se procurer une pièce ou déçus d’apprendre qu’il s’agissait d’une blague. On retient que ce serait un bon thème commercial pour l’Université», dit en riant l’instigatrice du billet, Jasmine Deslauriers. L’étudiante au baccalauréat en travail social fait partie de l’équipe Les Roger depuis la rentrée d’hiver 2017.

Le regroupement, dont la désignation fait référence au premier recteur laïque de l’Université qui a laissé son nom au Pavillon principal, a été mis sur pied à l’initiative des Services aux étudiants (SAE). «Nous sommes des ambassadeurs de l’UdeM, indique sa collègue Éloïse Le Bihan, une Française originaire du nord de Paris venue étudier à Montréal en études internationales et aussi blogueuse pour Les Roger. On y parle essentiellement des activités sur le campus et de la vie étudiante telle qu’on la vit.»

Après avoir connu les aléas d’un déménagement à l’étranger, la jeune femme de 19 ans, loin de sa famille et de ses amies, a apprécié l’appui des SAE à l’occasion de sa rentrée à l’UdeM. «Les activités organisées pour les nouveaux étudiants m’ont grandement aidée à connaître l’Université, le campus et tous les services dont on dispose.» Elle a alors trouvé ses repères, fait connaissance avec le voisinage (et les bars aux alentours de l’Université!) et s’est très rapidement intégrée à sa société d’accueil. «Trois personnes rencontrées au cours des activités de la rentrée sont devenues mes meilleures amies, souligne-t-elle. C’est aussi à ce moment-là que j’ai entendu parler du poste de blogueuse. J’ai tout de suite eu envie de participer.»

De nature peu extravertie et casanière en hiver, Jasmine Deslauriers, une Lavalloise de 20 ans, avoue pour sa part d’emblée: «Je n’ai pas participé aux activités de la rentrée, puisque mes cours se donnent au campus de Laval.» Mais c’est en partie grâce aux SAE qu’elle vient désormais plus souvent à Montréal. «J’étais un peu comme une étudiante étrangère. Je ne connaissais presque pas la ville. Rédiger pour le blogue m’a forcée à aller davantage vers les autres et à découvrir la richesse des activités culturelles offertes par l’Université. C’est vraiment une expérience enrichissante.»

Savoir allier autonomie et travail d’équipe

Démystifier le curriculum vitæ des milléniaux, comment trouver un job étudiant, huit façons de se calmer le pompon en fin de session, que faire quand on a le béguin pour un prof, comment quémander de l’argent à ses parents en trois étapes, voilà un aperçu des thèmes traités par les trois collaborateurs actuels du blogue. Au moment de la rencontre avec Forum, seules Jasmine Deslauriers et Éloïse Le Bihan étaient présentes. Mais Marc-Antoine Gignac fait également partie de l’équipe. L’étudiant en droit qui était déjà un ambassadeur des SAE vient tout juste de se joindre au groupe.

«J’apprécie le fait que nous décidions des sujets que nous voulons aborder, signale Éloïse Le Bihan. Rien ne nous est imposé.» Les idées sont approuvées au cours de la réunion mensuelle de production par les conseillères des SAE, Myriam Minville et Anne-Isabelle Bourdon. Les étudiants doivent faire preuve de beaucoup d’autonomie. Ils écrivent leurs textes, prennent les photos et mettent eux-mêmes en ligne sur Wordpress leur billet. «On fait également le suivi de nos publications respectives sur les réseaux sociaux», précise Jasmine Deslauriers.

Emballées par leurs études à l’UdeM, les deux jeunes femmes consacrent en moyenne de cinq à six heures par semaine à leur travail de blogueuse. «Cela est facilement conciliable avec nos études», confie Éloïse Le Bihan. «C’est une question d’organisation, et l’envie de partager est à l’origine de notre motivation. Il est certain qu’il faut aimer écrire, mais si on a voulu s’engager dans l’aventure avec Les Roger, c’est qu’on aime ça», relate Jasmine Deslauriers avec enthousiasme.

Étudiants ambassadeurs

En plus de leurs fonctions avec Les Roger, les deux étudiantes sont des ambassadrices de l’UdeM. Elles travaillent fort tout au long de l’année afin de partager leur expérience universitaire avec les nouveaux étudiants. «À l’occasion des activités de la rentrée, on va être plus occupées avec les nouveaux arrivants», note Jasmine Deslauriers.

Certains arrivent du cégep avec des craintes, d’autres avec beaucoup de questions. Les étudiants ambassadeurs participent aux activités d’accueil sur le campus pour promouvoir les services, faire connaître le milieu de vie et fournir des conseils aux nouveaux afin de faciliter leur adaptation. «Notre tâche est de parler des études à l’UdeM, de la vie étudiante et des services offerts sur le campus, résume Éloïse Le Bihan. Partager son expérience, c’est toujours plaisant.»