Deux physiciennes se distinguent au concours «La preuve par l’image», de l’Acfas

Au centre de l’amas de Persée trône la spectaculaire galaxie NGC 1275, où se cache un trou noir supermassif responsable de puissants jets de particules (en rose). Éjectées bien au-delà de la galaxie, ces particules entretiendraient la température incroyablement élevée (60 millions de degrés Celsius) des gaz qui s’étendent entre les galaxies (en bleu).

Au centre de l’amas de Persée trône la spectaculaire galaxie NGC 1275, où se cache un trou noir supermassif responsable de puissants jets de particules (en rose). Éjectées bien au-delà de la galaxie, ces particules entretiendraient la température incroyablement élevée (60 millions de degrés Celsius) des gaz qui s’étendent entre les galaxies (en bleu).

Crédit : Julie Hlavacek-Larrondo, Marie-Lou Gendron-Marsolais, Maxime Pivin Lapointe

En 5 secondes

Une image inédite de l’amas de Persée, proposée par les chercheuses Julie Hlavacek-Larrondo et Marie-Lou Gendron-Marsolais, est en lice au concours «La preuve par l’image», de l’Acfas.

Une image inédite de l’amas de galaxies de Persée, soumise par Julie Hlavacek-Larrondo, professeure au Département de physique de l'Université de Montréal, Marie-Lou Gendron-Marsolais, étudiante au doctorat en physique, et Maxime Pivin Lapointe, communicateur scientifique, a été sélectionnée par le jury du concours La preuve par l’image, de l’Association francophone pour le savoir–Acfas, et fait désormais partie des 20 images finalistes du concours 2017.

L’image soumise, intitulée Flamboyante galaxie, est une mosaïque d’images qui nous plonge au cœur du gigantesque amas de galaxies de Persée, situé à une distance d’environ 240 millions d’années-lumière de la Terre, et nous montre en détail toute l’effervescence qui y règne.

Le gaz entre les galaxies atteint 60 millions de degrés Celsius et émet à profusion de la lumière rayons X captée par le télescope spatial Chandra X-Ray Observatory de la NASA (en bleu). Au centre repose la galaxie elliptique géante NGC 1275, dont les filaments spectaculaires sont imagés par le télescope spatial Hubble. Cette galaxie cache un trou noir supermassif actif propulsant de puissants jets de particules dans l’amas.

Les images proviennent aussi de deux télescopes situés au Nouveau-Mexique: le Sloan Digital Sky Survey, qui dispose d’un très large champ de vue pour cartographier tout le ciel, et le Karl G. Jansky Very Large Array, équipé de nouveaux récepteurs, qui a permis d’imager avec un niveau de détail inégalé l’émission radio de ces particules (en rose), révélant une panoplie de structures mystérieuses complexes.

Un processus très compétitif pour obtenir des données d’observation

Le Karl G. Jansky Very Large Array est un télescope radio formé de 27 antennes de 25 m de diamètre chacune qui appartient au National Radio Astronomy Observatory (NRAO). Le processus pour obtenir du temps d’utilisation de ce télescope est très compétitif. Une demande formelle doit être déposée qui est évaluée par un comité international de sélection. Si la demande est acceptée, les données sont prises par des observateurs sur place, puis envoyées à l’astronome qui a formulé la demande.

Dans ce cas-ci, les observations, qui paraissent en rose sur l’image, ont été obtenues par suite d’une demande de temps soumise par la professeure Hlavacek-Larrondo au NRAO. Une fois les données reçues, Marie-Lou Gendron-Marsolais s’est attaquée à la «construction» de l’image, processus complexe, car il fallait combiner les signaux radio provenant de toutes les antennes.

Une image qui contribue à la découverte d’une onde géante

Cette image a aussi contribué à la découverte d’une onde géante parcourant l’amas de Persée, recherche menée par Stephen Walker, du Goddard Space Flight Center de la NASA, et Julie Hlavacek-Larrondo, dont les résultats seront publiés dans le numéro de juin de la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Concours 2017 «La preuve par l’image»

Le concours La preuve par l’image, lancé par l’Acfas en 2010, est exclusivement consacré aux images issues de recherches scientifiques, réalisées dans tous les domaines de la connaissance. Pour une deuxième année de suite, l’Acfas s’est associée au Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada pour ouvrir le concours à l'ensemble des chercheurs du Canada.

Les 20 images finalistes seront présentées au public à un vernissage qui a lieu ce vendredi 5 mai à l'occasion des Journées internationales de la culture scientifique – Science & You. Flamboyante galaxie fait aussi partie des 8 images choisies pour faire l’objet d’un entretien avec Charles Tisseyre, animateur de l’émission Découverte à Radio-Canada, au cours du vernissage. L’entrevue sera filmée et diffusée en ligne.

Les images seront ensuite exposées au 85e Congrès de l’Acfas à l’Université McGill du 8 au 12 mai, au festival Eurêka! au Centre des sciences de Montréal du 9 au 11 juin et feront l’objet d’un reportage à l’émission Découverte. Elles pourront aussi être vues au Biodôme jusqu’à la fin décembre dans le cadre d’une exposition produite conjointement avec Espace pour la vie.

Finalement, dès le 5 mai, le public est invité à voter pour son image «coup de cœur» dans la section Découverte du site de Radio-Canada. Les lauréats des quatre prix (trois prix du jury et un prix du public) seront dévoilés le 8 novembre prochain au Gala de l’Acfas, qui se déroulera au Centre des sciences de Montréal.