Deux étudiants de l’UdeM s’illustrent au concours «Ma thèse en 180 secondes»

En 5 secondes

À la finale nationale du concours «Ma thèse en 180 secondes», Catherine Girard, de l’UdeM, et Jean-Sébastien Goulet, de HEC Montréal, ont remporté les deuxième et troisième prix du jury.

Le 4 mai avait lieu au Jardin botanique de Montréal la finale nationale du concours de vulgarisation scientifique Ma thèse en 180 secondes. Ce concours, organisé par l’Association francophone pour le savoir – Acfas, permet à des étudiants au doctorat de présenter à un auditoire profane et diversifié leur sujet de recherche. Cette présentation doit se faire en des termes simples et en seulement trois minutes.

Catherine Girard, étudiante au doctorat en sciences biologiques à l’Université de Montréal, a gagné le deuxième prix pour la vulgarisation de sa thèse intitulée Bioaccessibilité du méthylmercure dans la nourriture de populations canadiennes: effets de pratiques alimentaires et du microbiome. «Cette expérience m’a rendue plus enthousiaste par rapport à mon travail, car je vois mieux comment les résultats de mes travaux pourraient être appliqués pour servir la société. En me préparant pour ce concours, j’ai réalisé que la vulgarisation scientifique n’est pas une approche défensive: c’est beaucoup plus positif, plus pédagogue», a dit Mme Girard.

Pour sa part, Jean-Sébastien Goulet, étudiant au doctorat en administration à HEC Montréal, est le lauréat du troisième prix pour sa thèse La gestion de la colère dans l’exercice du leadership auprès de subalternes: le cas de managers chinois. «Ce concours nous amène à aller à l’essentiel de notre travail en rendant accessibles les contributions que notre recherche apporte aux connaissances nouvellement construites», a-t-il souligné.

L’aventure se poursuivra pour Catherine Girard, Jean-Sébastien Goulet et l’étudiant de l’Université Laval qui a obtenu le premier prix: ils se rendront à Liège, en Belgique, pour participer à la compétition internationale du concours, le 28 septembre prochain.

Catherine Girard, 2e prix du jury
En lecture:

Catherine Girard, 2e prix du jury

Jean-Sébastien Goulet, 3e prix du jury.
En lecture:

Jean-Sébastien Goulet, 3e prix du jury.

À propos de l’Acfas

Créée en 1923, l’Association francophone pour le savoir – Acfas s'attache à promouvoir l'activité scientifique, à stimuler la recherche et à favoriser la diffusion du savoir. Établie au Québec, elle regroupe quelque 5000 scientifiques de tous les secteurs de la connaissance.