Frédéric Bouchard, nouveau doyen de la FAS

Frédéric Bouchard

Frédéric Bouchard

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Le Conseil de l’Université s’est prononcé, le 8 mai, en faveur de la nomination de Frédéric Bouchard.

La Faculté des arts et des sciences (FAS) a un nouveau doyen en la personne de Frédéric Bouchard. Le Conseil de l’Université s’est prononcé hier soir à l’unanimité en faveur de sa nomination. M. Bouchard succédera ainsi à Tania Saba, qui occupait la fonction à titre intérimaire. Son mandat, d’une durée de cinq ans, débutera le 1er juin prochain pour prendre fin le 31 mai 2022. 

Diplômé en philosophie de l’Université de Montréal et de l’Université Duke, Frédéric Bouchard a fait des études postdoctorales à l’Université de Toronto avant de devenir professeur titulaire au Département de philosophie de l’UdeM. Il a été le premier titulaire de la chaire ÉSOPE en philosophie. Il est aussi membre du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie, dont il a déjà été le directeur, et président de l’Association francophone pour le savoir – Acfas. Philosophe des sciences, ses recherches portent principalement sur les fondements théoriques de la biologie évolutionnaire et de l’écologie ainsi que sur les rapports entre science et société. Frédéric Bouchard a assumé des fonctions de direction dans plusieurs organisations vouées à l’essor de la recherche, dont la présidence de l’Association canadienne de philosophie, et il occupe actuellement le poste de vice-recteur associé à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation de l’Université de Montréal. En 2008, l’UdeM et la FAS lui décernaient chacune un prix d’excellence en enseignement.

«Sur tous les défis qui attendent la Faculté des arts et des sciences, Frédéric Bouchard avait des choses à dire d’une grande pertinence, souligne le recteur de l’Université, Guy Breton. Il porte un regard neuf et documenté sur les bouleversements qui toucheront l’enseignement supérieur au cours des prochaines années, et les réponses qu’il propose sont nourries par une excellente connaissance des forces de la Faculté des arts et des sciences. La qualité de sa réflexion stratégique et la diversité de ses expériences ont impressionné le comité et le Conseil.»

Fervent défenseur de l’interdisciplinarité et de la collaboration interfacultaire, Frédéric Bouchard fera toujours, selon le recteur, un excellent ambassadeur de la FAS. «Ses fonctions de président de l’Acfas lui ont permis de tisser des liens précieux avec l’ensemble des acteurs du milieu scientifique québécois et d’acquérir un sens des perspectives sur le développement et la diffusion du savoir dans notre société.»

Frédéric Bouchard s’est dit honoré de cette nomination: «C’est pour moi une réelle fierté que de diriger la faculté où j’ai étudié, où j’enseigne et où je fais de la recherche. J’ai très hâte d’aider mes collègues à réaliser leurs projets. La FAS forme une communauté d’étudiants, de professeurs, de chargés de cours et de membres du personnel qui est au centre de tous les grands enjeux sociétaux de notre époque. Et c’est mon intention de jeter de nouveaux ponts entre tous les acteurs qui peuvent nous aider à mieux accomplir notre mission.»   

Le recteur tient à remercier Tania Saba pour le travail accompli au cours des deux dernières années. «Mme Saba a assuré avec un grand professionnalisme l’intérim à la direction de la FAS depuis 2015. Au nom de la communauté universitaire, nous lui souhaitons, à elle ainsi qu’à l’ensemble de son équipe, bonne continuation.»

À propos de la Faculté des arts et des sciences

Née en 1972 de la volonté d’établir des programmes d’enseignement et de recherche dans une perspective interdisciplinaire, la Faculté des arts et des sciences compte aujourd’hui plus de 250 programmes, tous cycles confondus, répartis dans trois grands secteurs disciplinaires: lettres et sciences humaines, sciences sociales et psychologie, ainsi que sciences. La faculté accueille près de 20 000 étudiants, dont quelque 5000 aux cycles supérieurs, qui sont en contact avec plus de 600 professeurs. Elle abrite également environ 70 unités de recherche, dont la plupart ont une vocation interdisciplinaire.

Relations avec les médias