AVIS - Grève dans la construction : les chantiers de l’UdeM sécurisés

En 5 secondes

Bien que l'industrie de la construction soit en grève, la vingtaine de chantiers qui ont cours à l'Université de Montréal sont sécurisés par les entrepreneurs.

L'industrie de la construction au Québec est en grève pour une durée indéterminée et cet arrêt de travail a une incidence sur les projets d’infrastructures de l’Université de Montréal.

En effet, l’UdeM compte une vingtaine de chantiers, dont les plus importants sont la construction du pavillon des sciences sur le campus MIL et la rénovation du tunnel de la rampe. D’autres projets, de moindre envergure, touchent l’aménagement de nouveaux locaux ou le réaménagement de locaux existants, au pavillon J.-A.-DeSève notamment. 

Pendant toute la durée de la grève, les chantiers sont sécurisés par les entrepreneurs, comme c’est le cas pendant les fins de semaine ou durant les jours fériés. L’Université est en communication avec les entrepreneurs qui ont des projets en cours sur ses différents campus, afin de s’assurer qu’ils prennent les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de tous. 

La direction de l'Université suit la situation de près et communiquera au besoin avec la communauté universitaire selon la nature des effets que le conflit aura sur les projets ou les activités de l’UdeM.

Sujets