Des toilettes accessibles à tous, quelle que soit son identité de genre

Sur le campus, les toilettes non genrées sont facilement repérables par la simple indication «Toilette».

Sur le campus, les toilettes non genrées sont facilement repérables par la simple indication «Toilette».

En 5 secondes

Près de 80 toilettes individuelles et non genrées sont mises à la disposition de la communauté universitaire.

L’Université de Montréal dispose, sur ses campus de la montagne et de Saint-Hyacinthe, de près de 80 toilettes individuelles et non genrées.

Mises en place dès 2015 par le Vice-rectorat aux affaires étudiantes et aux études, avec la collaboration de la Direction des immeubles et grâce à une contribution financière provenant des cotisations étudiantes consacrées à l’amélioration de la qualité de vie sur le campus, ces toilettes mixtes, facilement repérables par la simple indication «Toilette», visent entre autres à proposer aux personnes transgenres de la communauté universitaire des lieux d’aisances neutres et sécuritaires.

«L’Université de Montréal fait le nécessaire pour offrir un milieu de vie, d’études et de travail qui soit stimulant et engageant, explique Chantal Pharand, vice-rectrice adjointe aux affaires étudiantes et à la réussite. Il est primordial pour nous de faire la promotion d’un milieu inclusif, tout en favorisant les valeurs d’équité, de respect et de diversité. Ce type d’accommodement est une mesure supplémentaire destinée à permettre à chacun, quelle que soit son identité de genre, de se sentir comme chez soi sur le campus.»

Mme Pharand annonce également qu’un projet de vestiaire neutre est actuellement à l’étude au CEPSUM.

Consultez le plan campus du site umontreal.ca (onglet Services) pour connaître l’emplacement de ces toilettes.