Je crois aux vies parallèles

  • Forum
  • Le 31 mai 2017

  • UdeMNouvelles
Il n'y aurait pas un, mais deux Paul Raymond Robichaud...

Il n'y aurait pas un, mais deux Paul Raymond Robichaud...

Crédit : Benoit Gougeon et Amélie Philibert

En 5 secondes

Paul Raymond Robichaud consacre une thèse de doctorat au principe de localité en physique quantique.

Je crois qu’un objet peut exister à deux endroits simultanément. Un photon peut se trouver en même temps sur deux planètes, voire dans deux galaxies. Et ce qui est vrai pour un photon est vrai pour un objet complexe ou un individu. Peut-être vivons-nous des vies parallèles… En mécanique quantique, le principe de localité veut qu’aucune action ne puisse avoir un effet d’un point à l’autre plus rapidement qu'à la vitesse de la lumière. Or, dans mon doctorat en informatique quantique, je suis parvenu à établir que le principe de localité pouvait s’appliquer dans un monde imaginaire qui semble non local. Dans un de mes articles, j’ai aussi présenté une nouvelle approche pour décrire la mécanique quantique de façon parfaitement locale. Plusieurs chercheurs avaient travaillé sur cette question sans parvenir à la simplicité mathématique que je propose. Après mon doctorat, je souhaite poursuivre mes travaux de recherche dans une université.

Paul Raymond Robichaud

En savoir plus

Directeur de thèse

Publication

  • Brassard, G., et P. Raymond Robichaud. Parallel lives: A local realistic interpretation of “nonlocal” boxes.

Dans les médias

Propos recueillis par Mathieu-Robert Sauvé