Louise Dandurand: la passion de la recherche

Louise Dandurand

Louise Dandurand

Crédit : Éric Piché

En 5 secondes

La diplômée en histoire (1973) s’est éteinte en décembre 2016.

Son mémoire de maîtrise jetait un regard de sociologue sur les congrès scientifiques. Toute sa carrière d’universitaire aura par la suite prolongé cette réflexion sur la portée politique de la production et de la diffusion du savoir dans notre société. Louise Dandurand s’est éteinte en décembre dernier.

Titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université de Toronto, Mme Dandurand s’est principalement illustrée par sa contribution exceptionnelle à l’administration de la recherche. En plus d’avoir exercé des fonctions stratégiques dans trois universités (Ottawa, UQAM, Concordia), elle a occupé des postes au sein des grands conseils subventionnaires fédéraux et du Fonds de recherche du Québec – Société et culture. On lui doit notamment le concept d’innovation sociale, qui a inspiré plusieurs politiques scientifiques publiques.

Dans les dernières années de sa vie, Louise Dandurand a présidé l’Association francophone pour le savoir – Acfas et joué un rôle central dans les consultations entourant la Politique nationale de la recherche et de l’innovation. «Elle avait la plus grande estime de la communauté scientifique et du milieu de la recherche, et sa carrière fut un engagement sans répit pour en assurer l’essor», souligne le vice-recteur associé à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation et président de l’Acfas, Frédéric Bouchard.