Raymond Lalande tend la main aux diplômés

Raymond Lalande

Raymond Lalande

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Le nouveau vice-recteur aux relations avec les diplômés, aux partenariats et à la philanthropie de l’UdeM explique comment il souhaite rapprocher les diplômés de leur «alma mater».

Trente ans après avoir obtenu son diplôme de la Faculté de médecine, Raymond Lalande était très heureux de retrouver ses compagnons de classe à une réception en 2013. «Nous avions beaucoup de souvenirs à partager. Des gens avaient apporté des photos de nos années d’études. C’était très sympathique», se souvient le médecin de famille qui a fait carrière dans l’administration universitaire tout en consacrant jusqu’à il y a quelques années une journée par semaine à ses patients à Laval.

M. Lalande aimerait bien que les diplômés de l’Université de Montréal partagent, comme lui, ce sentiment d’appartenance sans attendre les anniversaires de promotion. L’Association des diplômés de l’Université de Montréal (ADUM), qui existe depuis 1934 et regroupe actuellement 350 000 membres, a fait beaucoup pour valoriser ce sentiment, mais seulement deux facultés – droit et sciences infirmières – possèdent leur association d’anciens. «Je souhaiterais que toutes les unités en fassent autant», lance le nouveau vice-recteur aux relations avec les diplômés, aux partenariats et à la philanthropie.

Dès octobre dernier, à la demande du recteur, Guy Breton, il s’est mis à la tâche pour rapprocher les diplômés de leur alma mater. «Nous devons changer la culture de l’Université de Montréal et considérer les diplômés comme des membres à part entière de la grande communauté universitaire. Je désire en particulier faire une place aux jeunes», dit l’homme de 59 ans qui a combattu un cancer de la moelle osseuse avant de retrouver sa place dans l’équipe du rectorat, en septembre passé.

D’ici quatre à cinq ans, nous verrons se transformer le visage de l’Université au profit d’une présence accrue de nos diplômés. — Raymond Lalande

Un plan de match établi

Son plan de match est bien établi: convenir d’un nouveau protocole avec l’ADUM de façon à ramener du côté du Bureau du développement et des relations avec les diplômés l’organisation des activités mises sur pied par l’Association; relancer l’équipe chargée de ce secteur; se doter d’un plan stratégique de développement.

En vertu d’une entente intervenue en décembre 2016 entre l’UdeM et l’Association des diplômés, le premier point est déjà réglé. L’ADUM demeure un partenaire majeur de l’établissement et son président, Jacques Girard, siège désormais au Conseil de l’Université. Pour ce qui est du personnel, le vice-recteur a annoncé l’embauche d’Isabelle Bussière au poste de directrice principale des relations avec les diplômés. Au cours de la prochaine année, six nouveaux employés devraient venir lui prêter main-forte. Quant au plan stratégique, il est actuellement en rédaction et devrait voir le jour durant l’été.

«Le défi est ambitieux, mais d’ici quatre à cinq ans nous verrons se transformer le visage de l’Université au profit d’une présence accrue de nos diplômés», estime le vice-recteur Lalande.

Devenu professeur au Département de médecine de famille et médecine d’urgence en 1991, Raymond Lalande a marqué de plusieurs manières l’histoire de la Faculté de médecine. Il a été responsable de l’implantation du baccalauréat en sciences biomédicales et de la fusion des unités de soutien pédagogique au sein du nouveau Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé, tout en mettant en place le Centre d’apprentissage des attitudes et des habiletés cliniques et le programme «patients partenaires». Mais le plus gros projet de sa carrière demeure la création du campus de l’UdeM en Mauricie. Un exploit salué tant par la famille universitaire que par la société civile. On doit aussi à son leadership l’ouverture de l’École de santé publique de l’UdeM ainsi que celle du campus de l’Université de Montréal à Laval.

Un volet important de son mandat est d’établir des partenariats et l’expérience acquise lui sera utile. «Nous voulons raffermir notre identité d’université citoyenne, ce qui implique de s’assurer de l’acceptabilité sociale de nos projets. C’est dans cet esprit que je vois mon rôle», conclut-il.

Isabelle Bussière devient directrice principale des relations avec les diplômés

Depuis le mois d’avril, Isabelle Bussière est à la tête de la toute nouvelle direction des relations avec les diplômés. Elle a pour principal mandat de consolider le lien privilégié qui unit les diplômés et leur alma mater et de développer cette relation durable. Auparavant, Mme Bussière était directrice principale des communications, des relations avec les donateurs et des relations avec les diplômés à la Fondation de l’Université Laval. Sans aucun doute, ses compétences en communication et stratégie marketing, notamment, seront des atouts pour mener à bien ce nouveau défi!


Lire plus