Utiliser la théorie de la relativité générale pour mesurer la masse d'une naine blanche

Crédit : CRAQ

En 5 secondes

Une équipe d'astronomes, incluant Pierre Bergeron, du Département de physique de l’UdeM, a trouvé une nouvelle application de la relativité générale pour mesurer la masse d'une naine blanche. 

Une équipe d'astronomes, dont fait partie le chercheur de l’UdeM Pierre Bergeron, a trouvé une nouvelle application de la relativité générale pour mesurer la masse d'une naine blanche.

Une équipe internationale d'astronomes, incluant le professeur Pierre Bergeron du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ) et du Département de physique de l'Université de Montréal, a utilisé la vision précise du télescope spatial Hubble de la NASA pour répéter un test centenaire de la théorie de la relativité générale d'Einstein.

L'équipe d’astronomes a mesuré la masse d'une étoile de type naine blanche, le résidu final de l’évolution d'une étoile normale, en voyant combien elle dévie la lumière d'une étoile plus lointaine en arrière-plan.

C’est la première fois que ce type d’observation est mené à bien avec le télescope Hubble. Les données fournissent une estimation sûre de la masse de la naine blanche et donnent un aperçu de la structure et de la composition de l'étoile brûlée.

Lire la suite sur le site web du CRAQ