La FEP propose une formation aux militaires réservistes

  • Forum
  • Le 12 juin 2017

  • Mathieu-Robert Sauvé
Les militaires réservistes pourront s'inscrire à un certificat créé sur mesure pour eux à l'Université de Montréal.

Les militaires réservistes pourront s'inscrire à un certificat créé sur mesure pour eux à l'Université de Montréal.

Crédit : Défense nationale et Forces armées canadiennes

En 5 secondes

L’Université de Montréal crée un programme de certificat en leadership pour militaires en collaboration avec les Forces armées canadiennes.

La Faculté de l’éducation permanente (FEP) de l’Université de Montréal offrira l’automne prochain aux réservistes des Forces armées canadiennes une formation sur mesure grâce à son certificat en leadership pour militaires. La Commission des études a donné son aval à ce projet à sa réunion du 6 juin.

Le programme s’articule autour de six thèmes: Travail d’équipe, Innovation, Gestion de projet, Gestion du changement, Communication, Négociation et médiation. Ces thèmes ont été définis à partir des résultats d’un sondage effectué auprès de 800 réservistes. Constitué de cours existants de la FEP, de la Faculté des arts et des sciences et de HEC Montréal, le programme totalisera 30 crédits. «La Faculté de l’éducation permanente fait preuve d’innovation et de créativité en proposant ce projet en collaboration avec les Forces armées canadiennes», a mentionné Sylvie Normandeau, vice-rectrice adjointe aux études de premier cycle et à la formation continue.

Le doyen de la FEP, Christian Blanchette, a rappelé que trois ans de travail avaient été nécessaires à la mise en place de ce certificat. Le protocole de partenariat sera bientôt signé. «Pourquoi les militaires sont-ils venus frapper à la porte de l’UdeM et non à celle du Collège militaire royal de Saint-Jean? Parce que la direction voulait que les militaires aient des activités de formation dans la société civile», a-t-il expliqué.

Le programme n’est pas le premier à être offert dans une université canadienne. Jusqu’en 1968, il existait un «corps-école d’officiers canadiens», qui avait été créé dans la foulée de l’unification de la Marine royale canadienne, de l’Armée canadienne et de l’Aviation royale du Canada. Depuis 2013, les Forces armées canadiennes ont travaillé avec l’Université de l’Alberta pour faire revivre ce type d’initiative. Le Certificate in Applied Civil Military Leadership a vu le jour pour les militaires de langue anglaise de l’Ouest canadien. Le programme de l’Université de Montréal n’est pas une «version française» de ce certificat mais un tout nouveau programme.

L’Armée canadienne compte environ 4400 réservistes. Selon le sondage mené par l’UdeM, leur moyenne d’âge est de 32 ans; un peu plus du tiers possède un diplôme universitaire (37 %) et un autre tiers (33 %) a un diplôme d’études collégiales. La moitié des réservistes sondés s’est montrée intéressée par un certificat ou un module en leadership pour militaires. La formule «formation continue non créditée» a également reçu un appui favorable de 32 % de ces répondants. Une option Leadership pour militaires au certificat d’études individualisées verra aussi le jour.

Par ce certificat, peut-on lire dans le document de présentation, la Faculté de l’éducation permanente souhaite offrir la possibilité au militaire de «porter un regard réflexif sur son propre rôle de leader au sein de la réserve et de sa communauté».