Emmanuelle Bisman, diplômée de l’UdeM

Emmanuelle Bisman

Emmanuelle Bisman

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

À l'occasion de la collation des grades en sciences de l’éducation, rencontre avec une future enseignante du primaire.

Qu’est-ce qui vous a motivée à faire des études pour devenir enseignante au primaire?

J’aime les enfants et je souhaite contribuer à la transmission des connaissances chez les jeunes. En fait, j’ai envie d’enseigner le savoir-vivre et le savoir-être aux enfants afin qu’ils deviennent des personnes ouvertes sur le monde qui les entoure et qu’ils incarnent des valeurs citoyennes.

Lorsque vous serez enseignante, quel sera votre principal défi?

Enseigner à des classes hétérogènes représente un défi pour tous les enseignants du primaire: nous manquons de ressources spécialisées, notamment en ce qui a trait aux enfants qui ont des besoins particuliers.

Quel genre d’enseignante serez-vous?

Je crois que je serai stricte quant au respect des attentes que j’aurai envers mes élèves, tout en étant très ouverte à la diversité culturelle et linguistique. Je désire aussi stimuler leur curiosité. Et je crois qu’il y aura un échange des apprentissages entre mes élèves et moi.

Quel souvenir d’enfance évoque pour vous l’école primaire?

Mes parents étaient professeurs et ma mère m’a enseigné. Ce fut une très belle expérience. J’ai été éduquée en France, dans un environnement qui valorisait la culture, les arts, la poésie…