Quelques exemples d’engagement de la communauté et de réussite étudiante

Louise Béliveau et Chantal Pharand, vice-rectrice adjointe aux affaires étudiantes et à la réussite, entourent les étudiants boursiers du premier cycle.

Louise Béliveau et Chantal Pharand, vice-rectrice adjointe aux affaires étudiantes et à la réussite, entourent les étudiants boursiers du premier cycle.

Crédit : Marc-Antoine Zouéki

En 5 secondes

Le Vice-rectorat aux affaires étudiantes et aux études a récemment mis en valeur ceux et celles qui soutiennent l’excellence et accordé des bourses aux étudiants qui se distinguent particulièrement.

Pour conclure le 3e Colloque sur le soutien à la réussite, une journée de discussions et d’échanges d’idées pour favoriser la réussite étudiante, des projets ont été mis en lumière et l’excellence de certains étudiants a été récompensée.

«Une remise de prix et de bourses est toujours un moment agréable, puisque nous sommes à même de constater la portée d’une bourse dans le parcours d’un étudiant de même que celle des encouragements aux collègues à poursuivre leurs efforts pour mettre en place des projets novateurs, stimulants et inspirants», a déclaré Louise Béliveau, vice-rectrice aux affaires étudiantes et aux études, venue saluer les lauréats.

Remise des Bourses de la réussite étudiante

Cette année, 21 étudiants tous cycles confondus se sont particulièrement démarqués. En plus de reconnaître l’excellence des dossiers universitaires, le concours considère l’engagement bénévole des étudiants. La remise de ces bourses, d’une valeur de plus de 100 000 $ en 2017, est rendue possible grâce à l’appui de nombreux donateurs. Du nombre, plus de 95 % sont des diplômés de l’Université de Montréal qui souhaitent offrir aux étudiants les meilleures conditions possible pour mener à terme leur projet d’études.

Au premier cycle, les étudiants méritants sont:

  • Catherine Bernard, psychologie;
  • Jade Caron, psychologie et sociologie;
  • Geneviève Groulx, sciences infirmières;
  • Kassandra Langlois, éducation préscolaire et enseignement primaire;
  • Frédérique Lussier, interprétation (instruments classiques);
  • Mélanie Alice Napartuk, nutrition;
  • Ruyu Qi, médecine;
  • Pierre-Luc Scantland D’Aoust, sociologie;
  • Gabrielle Toupin, psychologie.

Aux cycles supérieurs, les étudiants méritants sont:

  • Marina Cayetano Evangelis, médecine vétérinaire
    Mme Cayetano Evangelis étudie les expressions faciales de la douleur chez les chats sous la direction du professeur Paulo Steagall.
  • Élodie Da Costa, pharmacologie
    Mme Da Costa travaille sur la mise au point de médicaments épigénétiques pour cibler l’acétylation des histones dans les cancers pédiatriques dépendant de l’oncogène C-MYC sous la supervision du professeur Noël Raynal.
  • Jérémy De Bonville, sciences biologiques
    M. De Bonville étudie le couplage biogéochimique du carbone et du mercure dans les paysages aquatiques boréaux sous la direction du professeur Jean-François Lapierre.
  • Eva Delmas, sciences biologiques
    Mme Delmas étudie l’influence de la structure trophique des communautés sur le fonctionnement des écosystèmes sous la supervision du professeur Timothée Poisot.
  • Maryam El Gewely, sciences biomédicales
    Mme El Gewely travaille sur les facteurs de risque génétique de l'insomnie sous la direction du professeur Simon C. Warby.
  • Maude Fisette, médecine dentaire
    Mme Fisette évalue l'effet de la piézocision sur la résorption radiculaire suite au mouvement orthodontique chez le rat sous la supervision de la professeure Clarice Nishio.
  • Sarah Martineau, orthophonie et audiologie
    Mme Martineau étudie la faisabilité de l’effet miroir dans la paralysie de Bell aigüe sous la direction de la professeure Karine Marcotte.
  • Fiston Ikwa Ndol Mbutiwi, médecine sociale et préventive
    M. Mbutiwi veut élaborer des propositions méthodologiques et une application à l'estimation de l'effet causal de l'obésité sur la pression artérielle sous la supervision de la professeure Marie-Pierre Sylvestre.
  • Sophia Morel, nutrition
    Mme Morel étudie le rôle du microbiote intestinal dans les perturbations cardiométaboliques chez les survivants de la LAL pédiatrique sous la direction de la professeure Valérie Marcil.
  • Julien Porquet, anthropologie
    M. Porquet étudie la signification et la construction de la valeur sacrée des images de Bouddha de leur production à leur destruction au Myanmar sous la supervision du professeur Luke Flemming.
  • Antoine Prince, géographie
    M. Prince travaille sur les attributs morphologiques et topographiques des versants sous la supervision du professeur Jan Franssen.
  • Anh-Tien Ton, biochimie et médecine moléculaire
    M. Ton travaille sur un cadre multidimensionnel permettant de repérer l’émergence d'une résistance aux antibiotiques sous la direction du professeur Adrian Serohijos.

Reconnaissance de l’engagement étudiant

Dans le parcours universitaire, l’engagement étudiant est sans contredit un facteur favorisant la réussite. Afin d’encourager et de reconnaître ceux qui choisissent la voie de l’engagement bénévole au sein d’un groupe, d’un organisme ou d’un projet qui profite à la communauté, l’Université a créé trois types de reconnaissance, soit l’attestation officielle, l’attribution de crédits et le Prix de reconnaissance. Deux étudiants se sont vu attribuer le Prix de reconnaissance.

Alexis-Michel Schmitt-Cadet est étudiant au baccalauréat en criminologie. Qualifié de brillant par ses professeurs, il a fait partie non pas de un ou deux, mais de huit groupes, organismes et projets! M. Schmitt-Cadet a fait preuve d’un engagement exemplaire auprès d’une population démunie et parfois exigeante en démontrant une grande attention, de la délicatesse et de la maturité.

Mathieu Boudier-Revéret est, quant à lui, étudiant en médecine physique et réadaptation. Le directeur de son programme de formation en résidence ne tarit pas d’éloges à son égard, soulignant le travail accompli par l’étudiant et les résultats obtenus. Résident en médecine spécialisée, M. Boudier-Revéret participe activement aux activités du club cycliste de l’Université de Montréal. Depuis 2014, il en est même le président.

La Bio-coalition gagne le Prix d’excellence en enseignement pour le soutien à la réussite

Visant à souligner l’apport exceptionnel d’un membre ou d’une équipe de l’UdeM au soutien à la réussite de nos étudiants, le Prix d’excellence en enseignement pour le soutien à la réussite a été accordé à une initiative unique en son genre de par son caractère multidisciplinaire. La Bio-coalition est composée d’employés et de professeurs des facultés de pharmacie, de médecine et des arts et des sciences ainsi que du Centre étudiant de soutien à la réussite (CESAR). Ensemble, ils ont créé les Soirées carrières à l’intention des étudiants des programmes de premier cycle en sciences de la vie à l’UdeM. La Bio-coalition représente un bel exemple d’interrelations des savoirs qui encourage sans contredit la réussite des étudiants. Les membres de la Bio-coalition sont:

  • Du CESAR: Annie Byarelle et France Dodier;
  • De la Faculté de pharmacie: Denis Deblois et Brian White-Guay;
  • De la Faculté des arts et des sciences: Jocelyn Forget, Éric Guadagno, Philipe Lampron et Dan Nguyen;
  • De la Faculté de médecine: Fée-Ann Chapman McNabb, France Daigle, François Dubé, Jean-François Gauchat, Christiane Malo, Audrey Noël, Richard Robitaille et Pierre-Paul Rompré.

Des projets novateurs proposés par la communauté universitaire

Dans le cadre du Programme d’appui aux initiatives de soutien à la réussite, huit projets retenus ont été présentés et les porteurs des projets ont été chaudement applaudis. 

  • Diane Rail et Franck Scherrer, respectivement adjointe au directeur et directeur de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage, sont les porteurs du projet Carrefour numérique, qui vise à aider les étudiants à acquérir des compétences en infographie pour l’élaboration et la présentation de leurs projets en urbanisme et en architecture de paysage.
  • Ju Jing Tan et Déborah Beillevaire ont mis sur pied des formations thématiques dont l’objectif est d’assurer le transfert des bonnes pratiques scientifiques aux chercheurs de demain, s’inscrivant ainsi dans la tradition d’excellence du Centre de recherche du CHUM.
  • Lorsque la direction de la Faculté des sciences de l’éducation s’est alliée à l’Association des étudiant(e)s en enseignement au secondaire de l’UdeM, un projet de tutorat par les pairs a vu le jour. Ainsi, les étudiants en situation d’échec et ceux qui réussissent travaillent de concert, les uns pour réussir leurs cours, les autres pour acquérir des compétences pédagogiques.
  • L’extension, le centre de soutien en pédagogie et en santé de l’Université de Montréal, en collaboration avec la Faculté des sciences de l’éducation, offrira une bonification au baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire pour les étudiants qui aspirent à devenir orthopédagogues.
  • Préoccupée par la santé mentale de ses étudiants, la direction de la Faculté des sciences infirmières a entrepris la mise en place de groupes de soutien entre pairs pour les étudiants, un projet élaboré avec l’association étudiante pour favoriser de meilleurs échanges et diminuer les symptômes dépressifs ou les épisodes de détresse psychologique vécus par les étudiants. Un modèle qui pourrait être adapté pour convenir à l’ensemble de l’Université.
  • Marianne Gallo et Johan Rocke ont aidé à la mise en œuvre d’ateliers d’écriture ou de conversation, de séances de monitorat individuel, de conférences ou de cercles de lecture au sein du Département de littératures et de langues du monde pour que les étudiants de deuxième cycle mettent en pratique leurs connaissances au profit de leurs collègues du premier cycle.
  • Yan Bertrand et Mirjam Fines-Neuschild, étudiants, et Julie Hlavacke-Larrondo, professeure, sont les porteurs du comité Diversité du Département de physique, qui veut favoriser les échanges et outiller tant les étudiants que le corps professoral quant aux minorités, notamment ethniques, de genre ou d’orientation.  
  • Guy Rolland et Mario Leclerc, tous deux chargés de cours, ont proposé un projet de mentorat pour permettre à tout chargé de cours de l’Université de Montréal d’être guidé par un mentor, projet également conçu pour aider les nouveaux à maîtriser la fonction d’enseignant et favoriser leur intégration.
  • Les étudiants boursiers des cycles supérieurs, entourés de Louise Béliveau et de Michèle Brochu, vice-rectrice adjointe aux études supérieures.

    Crédit : Marc-Antoine Zouéki