Facebook investit plus de 7 M$US dans le MILA et dans la recherche en intelligence artificielle à Montréal

Pascal Vincent

Pascal Vincent

Crédit : Claude Lacasse

En 5 secondes

Le géant des réseaux sociaux ouvre un nouveau laboratoire à Montréal.

Facebook ouvre un nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle à Montréal et investit dans l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA), dirigé par Yoshua Bengio, pionnier mondial de la recherche en intelligence artificielle. Le laboratoire montréalais, appelé FAIR, sera dirigé par Joëlle Pineau, professeure à l’Université McGill et membre du MILA. Il emploiera des chercheurs scientifiques et des ingénieurs qui participent à divers projets et se concentrent plus particulièrement sur l’apprentissage par renforcement et les systèmes de dialogue.

Le professeur Pascal Vincent, un collaborateur de longue date de Yoshua Bengio au Département d’informatique et de recherche opérationnelle, se joindra également au FAIR comme chercheur tout en maintenant son affiliation universitaire et en poursuivant la supervision d’étudiants aux cycles supérieurs. Le professeur Vincent a contribué aux avancées scientifiques qui ont permis la renaissance de l’intelligence artificielle par le développement de l’apprentissage profond. Ses recherches portent sur les principes fondamentaux et les algorithmes d’apprentissage pour la représentation des données.

En plus d’investir dans le MILA, Facebook crée de nouveaux partenariats avec l’Université de Montréal, l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA) et l’Université McGill. L’équipe de FAIR Montréal (Facebook Artificial Intelligence Research) s’engagera auprès de l’ensemble de la communauté de recherche en diffusant des publications, en mettant à disposition un logiciel libre et en participant à des conférences et à des ateliers techniques ainsi qu’à des collaborations en matière de recherche.

En tout, Facebook investit plus de 7 M$US dans l’écosystème de l’intelligence artificielle à Montréal.

«De toute évidence, Facebook est un chef de file de l’intelligence artificielle, et la création d’un laboratoire d’intelligence artificielle Facebook ici renforce le rôle de Montréal comme pôle international de l’intelligence artificielle, un écosystème qui réunit des universités, des entreprises établies et de jeunes entreprises», explique Yoshua Bengio, professeur au département d’informatique de l’UdeM depuis 1993 et directeur du MILA, le plus grand groupe de recherche universitaire du monde dans le domaine de l’apprentissage profond.

«Montréal dispose déjà d’une formidable communauté universitaire axée sur l’intelligence artificielle, d’un écosystème de jeunes entreprises dynamique et de politiques gouvernementales prometteuses qui appuient la recherche en intelligence artificielle», ajoute Yann LeCun, directeur de la recherche en intelligence artificielle de Facebook. «Nous sommes ravis de faire partie de cette grande communauté et nous avons hâte de nous investir dans l’ensemble de cet écosystème pour l’aider à poursuivre son expansion florissante.»

Grâce à la participation de l’UdeM, de ses établissements d’ingénierie et de commerce affiliés (l’École Polytechnique Montréal et HEC Montréal), et de l’Université McGill, MILA est au cœur de la grappe en intelligence artificielle du Québec. L’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal fait aussi partie de la stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle, avec les instituts Vector Institute (Toronto) et Amii (Edmonton), qui donne au Canada une avance mondiale en intelligence artificielle, à la fois sur les plans des sciences, de l’innovation et du développement économique.