Donateurs et diplômés acclament les joueurs de football des Carabins

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Donateurs et diplômés se sont joints à la fête, le 15 septembre, pour encourager les joueurs de football des Carabins de l’UdeM, qui affrontaient le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke.

Les quelque 350 personnes qui avaient confirmé leur présence au match de football des Carabins contre le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke ont été accueillies sous un grand chapiteau devant le pavillon J.-A.-DeSève. Entre les discours, le plan de match avec l’entraîneur-chef, la prestation des meneuses de claques et le BBQ, les invités ont pu se préparer en vue de l’affrontement sur le terrain.

Danny Maciocia, entraîneur-chef des Bleus, a rappelé à tous l’importance des dons, non seulement pour les étudiants-athlètes des Carabins, mais aussi pour la communauté étudiante et la communauté de recherche de l’Université. «Si la décision d’être entraîneur-chef des Carabins est la meilleure que j’ai prise dans ma carrière de football, c’est que je sais que nous avons la chance d’influencer le présent comme l’avenir. Nos étudiants-athlètes sont aussi les meneurs de demain, ce sont eux qui forgeront l’avenir de notre société. Je parle bien sûr de mes joueurs, mais également de l’ensemble des 525 athlètes affiliés aux Carabins.»

Le vice-recteur aux relations avec les diplômés, aux partenariats et à la philanthropie, Raymond Lalande, a quant à lui fait le compte des joueurs: «Si 12 joueurs sont actifs à tout moment sur le terrain, le 13e joueur se trouve dans les gradins. Le 14e joueur, lui, passe souvent inaperçu, mais il est bien là – physiquement ou en pensée. C’est celui qui permet à plusieurs de nos étudiants, qu’ils soient membres des Carabins ou non, de poursuivre leurs études. C’est aussi celui qui permet à l’équipe de profiter des plus belles installations et du meilleur encadrement qui soient. Je parle de vous, chers donateurs. Ce qu’est l’Université de Montréal, ses réalisations en recherche et en enseignement et son titre de plus grande université francophone du continent, c’est également à vous que nous le devons!»

Cette activité, organisée annuellement par l’Université de Montréal, vise d’une part à reconnaître les contributions de ses donateurs en leur faisant vivre une expérience unique et d’autre part à maintenir ce lien privilégié entre les diplômés et leur alma mater. La victoire des Bleus de même que le temps idéal auront, sans contredit, fait de cette soirée un rendez-vous à ne pas manquer l’an prochain!

Collaboration spéciale
Marie-Eve Ouellet