Des bourses étudiantes pour encourager les activités de promotion du commerce équitable

En 5 secondes

L’Université et la FAECUM annoncent, à l’occasion de la Semaine du campus équitable qui se tient actuellement, la création des Projets d’initiative étudiante en commerce équitable.

L’Université de Montréal, en collaboration avec la Fédération des associations étudiantes du campus de l’UdeM (FAECUM), tient actuellement sa 1re Semaine du campus équitable, à l’initiative de Fairtrade Canada et de l'Association québécoise du commerce équitable.

Cette semaine d’activités est l’occasion d’annoncer la création des Projets d’initiative étudiante en commerce équitable, qui visent à encourager les activités de promotion du commerce équitable et de sensibilisation aux enjeux de ce type de commerce. Le programme de bourses est financé à parts égales par l’UdeM et par la FAECUM et administré par cette dernière.

Parmi les critères d’évaluation des projets, l’accent sera mis sur la présence d’actions destinées à conscientiser la communauté universitaire aux principes, valeurs et enjeux du commerce équitable, notamment par la démonstration des répercussions économiques, politiques, sociales et environnementales du commerce équitable. Seront aussi prises en compte les actions visant à joindre spécifiquement les personnes moins susceptibles de s’intéresser aux enjeux du commerce équitable.

«Lors du dépôt de notre candidature afin d’obtenir la désignation Campus équitable, nous nous étions engagés avec la FAECUM à mettre en place un système de bourses pour faire connaître cette manière durable de faire du commerce, souligne Stéphane Béranger, coordonnateur au développement durable à l’UdeM. C’est maintenant chose faite. On espère que d’autres universités vont suivre!»

«Les objectifs du programme sont de favoriser l’engagement étudiant dans des projets qui soutiennent le commerce équitable. La bourse est de 2000 $ et la date limite pour soumettre un dossier est le 17 janvier 2018», mentionne Camille Fortier-Martineau, membre du conseil d’administration de la FAECUM et responsable des dossiers en développement durable à la Fédération.