Découverte des origines de structures fondamentales dans le vent d’une étoile supergéante

Vue d’artiste de la supergéante Zeta Puppis. La période de rotation de l’étoile déduite des nouvelles observations BRITE est de 1,78 jour et l’axe de rotation de l’étoile est incliné de (24 ± 9) par rapport à la ligne de visée. La tache claire qu’on voit passer devant sur cette image est l’une des deux taches équatoriales à l’origine des structures spiralées.

Vue d’artiste de la supergéante Zeta Puppis. La période de rotation de l’étoile déduite des nouvelles observations BRITE est de 1,78 jour et l’axe de rotation de l’étoile est incliné de (24 ± 9) par rapport à la ligne de visée. La tache claire qu’on voit passer devant sur cette image est l’une des deux taches équatoriales à l’origine des structures spiralées.

Crédit : Tahina Ramiaramanantsoa

En 5 secondes

Des chercheurs de l’UdeM découvrent comment des structures à la surface de l’étoile supergéante Zeta Puppis entraînent la formation de structures fondamentales dans son vent.

Une équipe internationale d’astronomes dirigée par des chercheurs de l’Université de Montréal et du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ) vient de découvrir comment des structures à la surface de l’étoile massive supergéante Zeta Puppis entraînent la formation de structures fondamentales dans son vent.

Nous sommes les enfants des étoiles. Plus précisément, nous sommes les enfants des étoiles massives. En effet, contrairement aux étoiles froides de faible masse comme le Soleil, les étoiles chaudes et massives sont rares, possèdent des vents très intenses et terminent leur vie de manière catastrophique en supernovas qui perturbent et enrichissent le milieu interstellaire avec des éléments chimiques servant à la création de nouvelles étoiles, voire de planètes comme la Terre. Ainsi, ces dernières découvertes sur l’étoile massive supergéante Zeta Puppis constituent un grand pas vers une meilleure compréhension de la vraie nature des étoiles chaudes et massives, qui jouent un rôle crucial dans l’évolution de l’Univers.

Lire la suite sur le site du Centre de recherche en astrophysique du Québec.