Nominations au Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Le Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation revoit sa structure et procède à quatre nominations à des postes clés.

Dans le contexte des nouveaux défis et des perspectives en recherche à l’Université de Montréal, la vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation, Marie-Josée Hébert, a revu la structure de son équipe et procédé à de nouvelles nominations. Ces changements font suite au départ du vice-recteur associé à la recherche Frédéric Bouchard, nommé doyen de la Faculté des arts et des sciences, et à la fin du mandat, en décembre prochain, du vice-recteur associé à la recherche Michel Bouvier.

La direction générale du Bureau Recherche – Développement – Valorisation (BRDV) est confiée à Daniel Lajeunesse, qui était jusqu’à présent vice-doyen aux sciences fondamentales et aux études supérieures à la Faculté de médecine. M. Lajeunesse est également vice-recteur adjoint et appuie Mme Hébert dans les activités de développement du campus de l’UdeM à Saint-Hyacinthe.

Laurent Lewis, professeur au Département de physique et précédemment vice-doyen à la recherche à la Faculté des arts et des sciences, devient vice-recteur associé à la recherche. Il aura pour mandat de superviser les projets de chaires de recherche du Canada et les projets liés à la Fondation canadienne pour l’innovation ainsi que l’appui aux centres de recherche institutionnels.

Anne Marchand, professeure à l’École de design industriel et vice-doyenne à la recherche à la Faculté de l’aménagement, entrera en poste à titre de vice-rectrice associée à la recherche en janvier 2018. Mme Marchand appuiera entre autres l’essor des activités de mobilisation des connaissances et de recherche-création pour l’ensemble de l’Université.

Enfin, Stéphane Létourneau, auparavant directeur général du BRDV, demeure au Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation, où il occupe les nouvelles fonctions de conseiller spécial aux grands projets structurants. Il sera entre autres appelé à jouer un rôle de premier plan dans la mise en route et le suivi des projets liés aux secteurs de la science des données et de l’intelligence artificielle.

«L’équipe qui m’appuie dans ce mandat enthousiasmant représente bien les forces de notre communauté, a souligné Marie-Josée Hébert. Elle allie la diversité des disciplines et des trajectoires professionnelles avec une solide feuille de route en recherche et en création. Je remercie chaleureusement Frédéric Bouchard et Michel Bouvier pour leur contribution de haut niveau. Et je remercie également Daniel Lajeunesse, Laurent Lewis et Anne Marchand qui se joignent à moi pour poursuivre notre mission de soutien et de développement de la recherche à l’Université de Montréal.»

Daniel Lajeunesse, vice-recteur adjoint et directeur général du Bureau Recherche – Développement – Valorisation

Daniel Lajeunesse

Crédit : Amélie Philibert

Daniel Lajeunesse possède un doctorat en biochimie de l’Université de Montréal et il a effectué ses études postdoctorales notamment aux National Institutes of Health à Baltimore. Il est professeur titulaire au Département de médecine de l’UdeM depuis 2005 et depuis 2013 il était vice-doyen aux sciences fondamentales et aux études supérieures à la Faculté de médecine. Il a aussi agi à titre de directeur des études de deuxième et troisième cycle en sciences biomédicales à la Faculté de médecine.

Chercheur réputé mondialement, Daniel Lajeunesse a participé, comme directeur ou comme collaborateur, à la rédaction de 88 publications scientifiques, 12 chapitres de livres et plus de 200 résumés de présentations, sans compter les nombreuses conférences qu’il a prononcées. Il a été membre de plusieurs comités d’évaluation par les pairs au Canada (dont aux Instituts de recherche en santé du Canada, aux Fonds de recherche du Québec et à la Fondation canadienne du rein) et à l’étranger, ainsi que de comités d’évaluation d’étudiants. Il a dirigé 27 étudiants à la maîtrise et au doctorat et 22 étudiants stagiaires de premier cycle, tout en étant à la tête des comités d’encadrement des cycles supérieurs.

Laurent Lewis, vice-recteur associé (nature et technologie)

Laurent Lewis

Titulaire d’un doctorat de l’Université McGill et d’un postdoctorat de l’Université Cornell, Laurent Lewis est professeur titulaire au Département de physique. Pionnier de la modélisation numérique, il a été le directeur fondateur du Réseau québécois de calcul de haute performance et du consortium Calcul haute performance Québec (maintenant Calcul Québec). À ce titre, il a piloté plusieurs importantes demandes de subventions, qui ont permis aux chercheurs d’obtenir des installations de calcul de pointe.

Ayant plus de 170 publications scientifiques à son actif, il s’intéresse à divers problèmes en physique de la matière condensée et des matériaux, qu’il aborde au moyen de méthodes numériques. Il possède par ailleurs une vaste expérience en gestion universitaire: il a été directeur du Département de physique (2001-2007) et vice-doyen à la recherche et à la création à la Faculté des arts et des sciences (2008-2017), en plus d’avoir siégé à de nombreux comités facultaires et universitaires. Ses fonctions de vice-doyen l’ont amené à travailler à plusieurs grands projets structurants pour l’Université de Montréal, dont le projet Apogée en science des données, où il a fait preuve d’un leadership exceptionnel, et le Complexe des sciences actuellement en construction au campus MIL, dont il a rédigé le devis relatif aux besoins en enseignement et en recherche.

Anne Marchand, vice-rectrice associée (société et culture)

Anne Marchand

Anne Marchand a un doctorat en design de l’environnement (Université de Calgary). Elle est professeure en design industriel à l’École de design de la Faculté de l’aménagement, où elle occupe aussi le poste de vice-doyenne à la recherche depuis 2014.

Ses travaux de recherche-action participative et de recherche-création portent sur les processus d’innovation sociale dans la transmission et la valorisation de savoirs et savoir-faire locaux. Par exemple, en partenariat avec des membres des Premières Nations, elle s’appuie sur les méthodologies du design pour élaborer des stratégies de développement culturel et socioéconomique par et pour les communautés à travers la création de produits contemporains inspirés du patrimoine. Par ses activités d’enseignement et de recherche, elle vise à favoriser des liens perméables et mutuellement enrichissants entre les savoirs universitaires et les savoirs citoyens.

Stéphane Létourneau, conseiller spécial aux grands projets structurants

Stéphane Létourneau

Crédit : Amélie Philibert

Stéphane Létourneau est conseiller spécial aux grands projets structurants au Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation de l'Université de Montréal, rôle qui implique un leadership stratégique pour mettre en place et suivre les projets institutionnels majeurs, tel l’Institut de valorisation des données, ou implanter de nouvelles structures comme un institut québécois en intelligence artificielle. Auparavant, il était directeur général du BRDV.

Me Létourneau a été directeur exécutif des affaires corporatives et juridiques à l'Institut de recherches cliniques de Montréal, où il a travaillé pendant 13 ans. Il avait précédemment été associé au sein du cabinet d'avocats pancanadien Fasken Martineau et pratiquait le droit relatif à la propriété intellectuelle. Il a obtenu une maîtrise en sciences politiques de l'Université d'Oxford à titre de boursier Rhodes après avoir fait une licence en droit à l'Université de Montréal.