Christiane Rousseau recevra le prix Bertrand Russell de l’AMS

Christiane Rousseau

Christiane Rousseau

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

La professeure de l’UdeM Christiane Rousseau recevra le premier prix Bertrand Russell pour ses nombreuses contributions à la promotion des valeurs humaines fondamentales par les mathématiques.

Christiane Rousseau, professeure au Département de mathématiques et de statistique de l'Université de Montréal, recevra le premier prix Bertrand Russell 2018 de l'American Mathematical Society (AMS) pour ses nombreuses contributions à la promotion des valeurs humaines et du bien commun par les mathématiques.

Les recherches de la professeure Rousseau portent sur les systèmes dynamiques en petite dimension, que ce soit des équations différentielles ordinaires ou des équations aux différences. Elle s’intéresse particulièrement à l'étude des positions d'équilibre dans les systèmes dépendant de paramètres et à la manière dont ces positions d'équilibre organisent la dynamique. Parallèlement à ses recherches, Mme Rousseau participe activement à la formation des futurs enseignants du secondaire afin qu’ils puissent témoigner auprès de leurs élèves de l’omniprésence des mathématiques.

Présidente de la Société mathématique du Canada de 2002 à 2004, Christiane Rousseau a été vice-présidente de l'Union mathématique internationale de 2011 à 2014 et elle est membre du conseil scientifique du Programme international relatif aux sciences fondamentales de l'Unesco depuis 2015.

Au cours de sa carrière, la professeure Rousseau a inspiré des personnes de tous âges à travers ses conférences et ses publications, y compris par un large éventail d'activités pour le grand public. Notamment, elle a été l’instigatrice de l’Année internationale des mathématiques de la planète Terre 2013.

Le prix Bertrand Russell lui sera remis le 11 janvier 2018 à San Diego.

À propos de ce prix

Le prix Bertrand Russell reconnaît les diverses façons dont les mathématiques favorisent les valeurs humaines fondamentales. Les contributions mathématiques qui améliorent la santé dans le monde, notre compréhension des changements climatiques, la vie privée numérique ou l'éducation dans les pays en développement sont quelques exemples du type de travail qui pourrait être considéré pour l'attribution du prix.