Employeurs, employés, quelques pistes pour agir

Crédit : Thinkstock

En 5 secondes

Quelques pistes à l'intention des employés et des employeurs afin de favoriser la santé mentale au travail.

Vous êtes employeur, savez que les facteurs de stress sont nombreux dans votre organisation et aimeriez agir? Voici quelques pistes de solution avancées par Alain Marchand, professeur à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal et directeur de l’Équipe de recherche sur le travail et la santé mentale.

  • Améliorer les conditions de travail
    Vous pouvez par exemple revoir les charges de travail, développer l’autonomie de vos employés, leur donner la possibilité de faire du télétravail, etc. «C’est l’une des stratégies qui fonctionnent le mieux pour réduire le nombre de réclamations aux assurances en matière de problèmes de santé mentale», affirme Alain Marchand.
  • Offrir des séances de sport, de yoga, de massage, alouette!
    Vous pensez plutôt offrir des cours de yoga à l’heure du dîner, des séances de massage sur chaise et créer un club de course? «Les stratégies axées seulement sur la personne ont un effet extrêmement limité et à très court terme, mentionne le diplômé de l’UdeM (1987, 1990, 2004). On atténue les symptômes, mais on ne s’attaque pas aux agents stressants. Par contre, intégrer ces éléments à d’autres qui touchent aux conditions de travail constitue une stratégie gagnante.»
  • Discuter avec ses employés
    Lorsque la santé mentale d’une personne se dégrade, des signes sont généralement apparents. «Comme gestionnaire, il faut être à l’écoute de ses employés et ne pas hésiter à leur poser des questions au cours de rencontres individuelles ou au moment de l’évaluation du rendement», assure M. Marchand. Il faut arriver à voir quels sont les stresseurs qui agissent sur l’employé. Il est possible que sa santé mentale se dégrade en raison de ses conditions de travail, mais aussi à cause d’éléments de sa vie personnelle. Deux situations qui ne demanderont pas le même type de mesures à prendre. «Si, dans le milieu du travail, on trouve des facteurs de stress qui rendent les gens malades, il faudra être prêt à l’entendre, puis à agir, déclare-t-il. Si la personne est seulement retirée de son milieu de travail pendant quelques semaines et que rien ne change, elle retombera malade à son retour.»

Employés, respirez, chantez, riez, bougez!

Comme employé, même si votre environnement de travail est relativement sain, vous pouvez quand même faire de petits gestes tout simples pour mieux gérer votre stress. Parce que, lorsque le corps réagit à un agent stressant, il mobilise une grande quantité d’énergie pour répondre à la menace, comme l’explique Sonia Lupien, professeure au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal et directrice du Centre d’études sur le stress humain de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal.

Une respiration irrégulière et un débit qui devient saccadé sont symptomatiques du stress. Pour envoyer à votre corps le message que le stresseur est maintenant derrière vous, il faut prendre de grandes respirations par le ventre. En ouvrant le diaphragme, on active la demande pour faire cesser la réponse au stress.

Sonia Lupien suggère également plusieurs petites actions surprenantes pour stopper cette réponse au stress: chanter, rire, prier, écouter de la musique lente, bouger et, pourquoi pas, danser!

Vous avez besoin d’un petit coup de pouce techno? Vous aurez l’embarras du choix parmi les nombreuses applications de relaxation qui vous aideront à mieux respirer!