Le secteur chant de la Faculté de musique a le vent dans les voiles

Florence Bourget, étudiante au diplôme d'études professionnelles approfondies en interprétation chant, sous la supervision de John Fanning et Catherine Sévigny.

Florence Bourget, étudiante au diplôme d'études professionnelles approfondies en interprétation chant, sous la supervision de John Fanning et Catherine Sévigny.

Crédit : Andrew Dobrowolskyj

En 5 secondes

La doyenne de la Faculté de musique a annoncé le lancement d’une campagne de financement pour l’opéra.

Les bonnes nouvelles se multiplient du côté du secteur chant de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Alors que la diplômée de la maîtrise en chant Florence Bourget vient d’être admise dans la cohorte 2018-2019 de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, qui rassemble les talents lyriques canadiens les plus prometteurs, l’étudiante à la maîtrise en chant Lila Duffy a récemment été sélectionnée pour les auditions du prestigieux concours du Julliard Opera Studio de New York.

À l’occasion de l’activité Cercle passion musique, le 2 novembre dernier, la doyenne de la Faculté de musique, Isabelle Panneton, a annoncé aux grands donateurs le lancement d’une campagne de financement pour l’opéra afin d’appuyer le rayonnement du secteur: «Mon plus grand rêve, c’est que notre ville soit reconnue comme une métropole de l’art lyrique. Je souhaite que nos étudiants puissent apprendre leur métier d’interprète dans un lieu de vie ouvert aux collaborations et à la création.»

Au cours des derniers mois, les professeurs et donateurs de la Faculté de musique se sont mobilisés pour créer plusieurs bourses en chant et pour offrir un soutien philanthropique à des projets spéciaux de l’Atelier d’opéra. Pour Isabelle Panneton, il faut aller plus loin: «Chaque jour, le monde nous rappelle que la musique est un langage universel. Chaque jour, le chant aide les gens à communiquer, à se ressourcer et à vivre ensemble dans le partage et l’ouverture à l’autre. Notre campagne pour l’opéra est portée par la conviction que le chant rend notre monde meilleur.»

Le grand public et les amateurs d’art lyrique pourront apprécier le talent de la cohorte 2017-2018 d’étudiants chanteurs de la Faculté de musique lors des représentations de l’opéra Le songe d’une nuit d’été, de Benjamin Britten, les 1er, 2 et 3 mars prochain à la salle Claude-Champagne.