«Refus global: histoire d’une réception partielle»

Sophie Dubois

Sophie Dubois

En 5 secondes

Trois questions à Sophie Dubois, auteure de «Refus global: histoire d’une réception partielle».

Les diplômés: En quoi le manifeste «Refus global», dont on fêtera en août prochain le 70e anniversaire, est-il unique?

Sophie Dubois: C’est un document unique dans l’histoire littéraire, artistique, sociale, voire politique, du Québec. Il incarne, pour plusieurs, l’entrée dans la modernité, l’espoir d’un progrès à venir avec la Révolution tranquille. C’est du moins ce que la mémoire collective a retenu. Or, le manifeste est beaucoup plus que cela. Au départ, il s’agit d’un recueil pluridisciplinaire de neuf textes et d’une dizaine d’illustrations, réalisé de façon artisanale par les automatistes. C’est en quelque sorte un «livre d’artistes avant la lettre» qui, à sa parution, bouleverse les codes de lecture et laisse souvent perplexes ses premiers critiques.

LD: Qu’avez-vous voulu montrer à travers votre ouvrage?

SD: J’ai voulu retracer le parcours de réception critique du manifeste pour montrer comment s’est construit le mythe qui l’entoure aujourd’hui. Ce faisant, je souhaitais mettre en lumière certaines interprétations de l’œuvre qui ont été étouffées par le récit dominant: celles-ci, que je nomme «réceptions parallèles», permettent de s’extraire de la lecture consacrée de Refus global comme œuvre subversive, disruptive et politique pour l’envisager autrement.

LD: Votre réflexion va au-delà de «Refus global»...

SD: En effet. Plus largement, mon objectif était de désigner, par l’étude de l’accueil réservé à ce document, les critères qui ont mené à retenir ou à oublier une œuvre dans l’histoire culturelle québécoise. En faisant ressortir comment Refus global, le recueil paru en 1948, est devenu, au fil du temps et d’une réduction du discours, «Refus global», le texte éponyme de Borduas, c’est l’ensemble du processus historiographique que je cherchais à éclairer. Parce que, à mon sens, Refus global, c’est aussi un microcosme de notre culture.

En savoir plus

Refus global: histoire d’une réception partielle

Sophie Dubois

Littératures de langue française 2014
Les Presses de l’Université de Montréal, 2017
430 pages, 34,95 $