«Entre guillemets» reçoit Catherine Régis

  • Forum
  • Le 15 décembre 2017

  • Mathieu-Robert Sauvé
Catherine Régis en studio.

Catherine Régis en studio.

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Catherine Régis présente l'ouvrage collectif «Sauvons la justice!»

L’inspiration du livre Sauvons la justice! est un ouvrage intitulé To Save Humanity (Oxford University Press, 2015), que Catherine Régis a consulté un peu par hasard. Il contenait différentes solutions pour améliorer le monde. «Je me suis dit que ce serait intéressant de refaire l’exercice dans le domaine de la justice, un sujet dont on ne parle pas assez souvent dans l’espace public», explique-t-elle.

Comment sauver la justice? La professeure de la Faculté de droit, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la culture collaborative en droit et politiques de la santé, a demandé à son collègue de la faculté Karim Benyekhlef et à Daniel Weinstock, professeur à l’Université McGill, de constituer avec elle une équipe d’auteurs prêts à proposer leurs réponses. L’ouvrage collectif rassemble 39 contributions de tous les horizons. «La justice est une aspiration profonde qui résonne en chacun de nous au quotidien. Elle ne saurait être l’apanage d’experts. Tout citoyen peut contribuer par ses idées et ses engagements à sauvegarder un idéal trop souvent menacé et jamais entièrement acquis», dit le communiqué de presse annonçant l’ouvrage.

Mme Régis espère que ce livre, qui s’adresse à tout le monde, fera naître d’autres idées pour améliorer le système. «Imaginez si nous nous mettions tous à parler de justice», lance-t-elle.

Catherine Régis, Karim Benyekhlef et Daniel Weinstock (dir.), Sauvons la justice! 39 propositions pour agir, Montréal, Del Busso Éditeur, 2017, 224 p., 24,95 $.

"Entre guillemets" reçoit Catherine Régis
En lecture:

"Entre guillemets" reçoit Catherine Régis

À propos

L’émission Entre guillemets est réalisée par le Bureau des communications et des relations publiques de l’Université de Montréal.
Réalisation et interview: Mathieu-Robert Sauvé.
Animation et montage: Annie Riverin.
Indicatif musical: Dominique Beauséjour-Ostiguy.