In memoriam: Nathalie Hamel

En 5 secondes

Nathalie Hamel, employée de la Faculté de l'éducation permanente, est décédée le 8 novembre 2017.

C’est avec beaucoup de tristesse que l’Université de Montréal a appris le décès de Nathalie Hamel, employée de la Faculté de l’éducation permanente (FEP). Le décès est survenu le 8 novembre 2017.

Mme Hamel est entrée à l’UdeM en 2012 comme technicienne en gestion des dossiers étudiants à la FEP. Après moins d’un an en poste, elle est devenue technicienne en coordination du travail de bureau à la direction de la faculté.

Ses collègues se souviennent d’une femme d’une grande rigueur qui s’est rapidement fait remarquer par ses compétences et par son amour de la langue française. «Avec son petit air coquin, Nathalie nous incitait à nous dépasser.»

Cette passion pour la langue et la littérature l’aura poussée à réaliser un rêve longtemps caressé, soit entreprendre des études universitaires. À force de travail et de détermination, la résidante de Saint-Jean-sur-Richelieu a terminé en 2016 un baccalauréat ès arts, avec une mention d’excellence pour la mineure en littératures de langue française.

Grande sportive, Nathalie Hamel se plaisait à entraîner ses collègues dans les séances de mise en forme du CEPSUM, dans ses promenades à l’heure du dîner… et dans ses volées d’escaliers. «Il était défendu de prendre l’ascenseur en sa présence!»

Son professionnalisme lui a permis de se tailler une place au sein de la FEP. Sa bonne humeur, sa personnalité ricaneuse et son sens de l’humour resteront gravés dans la mémoire de ses collègues. Il y avait chez elle une belle folie, une belle joie de vivre.

Cette mère et nouvelle grand-mère était habitée par l’esprit de famille. «L’une des choses les plus importantes pour Nathalie était d’être présente pour ses proches.»