Du théâtre extrême à l’Université de Montréal

Les étudiants-candidats Louis Vézina, Dominique Denoncourt et Christopher Fenerdjian espèrent remporter la course à la chefferie sur scène.

Les étudiants-candidats Louis Vézina, Dominique Denoncourt et Christopher Fenerdjian espèrent remporter la course à la chefferie sur scène.

Crédit : Oscar Chappe

En 5 secondes

La troupe TUM présente la pièce «Théâtre extrême», de Jean-Guy Legault, les 2 et 3 février au Centre d'essai de l’Université de Montréal.

La troupe Théâtre Université de Montréal (TUM) présente en février la pièce Théâtre extrême, de Jean-Guy Legault, congrès-spectacle au cours duquel les spectateurs sont invités par vote à éliminer des candidats jusqu’à la nomination d’un nouveau chef à la tête du Parti populaire du Québec.

Le metteur en scène, Germain Pitre, explique que la pièce est avant tout une comédie cynique qui traite d’éléments bien réels en politique, tels le trafic d'influence, les magouilles, les idéaux, les stratégies et naturellement l'opinion publique qu’on tente d’influencer. 

Pour assurer la pertinence du texte, l’auteur a recommandé à l’équipe de conception d’actualiser les référents. Et bien que la pièce ait été écrite il y a 10 ans et que les hommes et les femmes politiques aient tous changé dans le paysage politique québécois, les enjeux, eux, restent les mêmes… Le metteur en scène s’en amuse et ajoute que les acteurs-candidats à la chefferie portent leur vrai nom dans la pièce et qu’il s’est inspiré de leur personnalité pour les diriger, pour que la pièce transgresse à tous les niveaux la frontière entre le réel et la fiction.

Le public, invité par vote à éliminer un candidat après chaque tableau, fait partie intégrante du spectacle, notamment lors d’une conférence de presse au cours de laquelle tous sont conviés à poser des questions aux candidats.

Qu’ils aient choisi le droit, l’enseignement postsecondaire, les études cinématographiques, les littératures de langue française ou la science politique, les huit étudiants de la distribution lancent dès aujourd’hui leur pseudocampagne électorale. Yardley Alexis, Dominique Denoncourt, Christopher Fenerdjian, Kenny Lafrenière, Marianne Martin, Marie-Anne Morin, Marilou Régis et Louis Vézina sont les comédiens prêts à relever le défi d’interpréter l’un des 40 320 scénarios possibles de la pièce, compte tenu de l’ordre d’élimination des personnages durant la pièce. Chaque représentation sera différente!

Le metteur en scène

Titulaire d'un baccalauréat et d'une maîtrise en théâtre de l'UQAM, Germain Pitre entend dans sa pratique théâtrale susciter la réflexion et le dialogue. Il met en doute la frontière entre le réel et la fiction tout en proposant des spectacles qui touchent à différentes sphères de recherches sociales: psychologie, sexologie, sociologie et philosophie. Sa pratique et sa pensée du théâtre s'allient autour d'une volonté de redéfinir le rapport à la représentation. En plus de faire de la mise en scène, Germain Pitre enseigne le théâtre au collégial par l'entremise de la troupe du collège de Maisonneuve. Au TUM, il a été conseiller à la mise en scène pour les spectacles Désordre public (2014) et Projet Laramie (2015) en plus d'y avoir signé les mises en scène de Sacré Cœur (2016) et Polices! (2017).  

L’auteur

Formé en interprétation à l'option Théâtre du collège Lionel-Groulx (1998), Jean-Guy Legault est fondateur du Théâtre du Vaisseau d’or (1993), pour lequel il a signé 12 mises en scène. Il a écrit et mis en scène la pièce Théâtre extrême, qui lui a valu le prix de la meilleure pièce selon le journal Voir en 2007. Cette pièce sera présentée pendant cinq ans au Québec et au Canada. Jean-Guy Legault est probablement l'un des auteurs québécois les plus reconnus des dernières années grâce à ses adaptations théâtrales des romans épiques Vingt mille lieues sous les mers (en 2010 au théâtre Denise-Pelletier) et Dr. Jekyll et Mr. Hyde (en 2008 au même théâtre).

Fait à noter, avant de connaître une belle carrière théâtrale, Jean-Guy Legault est passé par le TUM dans les années 90, alors qu'il était étudiant à l'Université de Montréal.

Les représentations

Parce que le théâtre universitaire symbolise le dynamisme des étudiants et de la vie sur le campus, les Activités culturelles sont fières de présenter, avec Théâtre extrême, la troisième production de la saison 2017-2018 du TUM, qui permet à plus de 50 étudiants de vivre une expérience de théâtre sous la direction de metteurs en scène professionnels.

Les représentations de Théâtre extrême, de Jean-Guy Legault, auront lieu le vendredi 2 février à 20 h et le samedi 3 février à 14 h et à 20 h au Centre d'essai de l'Université de Montréal, pavillon J.-A.-DeSève, 2332, boulevard Édouard-Montpetit (station de métro Édouard-Montpetit ou autobus 51). La représentation du vendredi sera suivie d'une discussion avec les comédiens.

Consultez le calendrier artistique de la troupe Théâtre Université de Montréal