Décès du père Emmett Johns «Pops», diplômé de l’UdeM

Le père Emmett Johns a consacré une part importante de sa vie à venir en aide aux jeunes sans-abris.

Le père Emmett Johns a consacré une part importante de sa vie à venir en aide aux jeunes sans-abris.

Crédit : Cindy Boyce

En 5 secondes

Diplômé en théologie (1952), le «père Pops» est l’un des initiateurs de la Clinique des animaux des jeunes de la rue de la Faculté de médecine vétérinaire.

La communauté de l’Université de Montréal a appris hier le décès, à 89 ans, d’un de ses diplômés en théologie, le père Emmett Johns. Celui qu’on surnommait affectueusement le «père Pops» a consacré une part importante de sa vie à venir en aide aux jeunes sans-abris de Montréal. Il a notamment fondé, en 1988, Le Bon Dieu dans la rue, organisation appelée simplement aujourd’hui Dans la rue et qui compte 65 employés et plus de 135 bénévoles.

«C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès du père Emmett Johns, a déclaré le recteur de l’UdeM, Guy Breton. Il a mené une œuvre exemplaire auprès des jeunes de la rue. Son travail a notamment abouti à une formidable collaboration avec nos étudiants en médecine vétérinaire pour offrir des soins aux animaux des jeunes itinérants. Nous gardons le souvenir d’un homme engagé, dynamique et inspirant.»

Depuis 2000, la Clinique des animaux des jeunes de la rue de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal prodigue en effet des soins aux animaux des jeunes sans-abris, dans les locaux de l’organisme Dans la rue. «À l'été 2000, nous avons reçu un appel du père Pops: il s'inquiétait de la mort de plusieurs chiens, qui étaient frappés, on l'a su par la suite, par le parvovirus», se souvenait, dans un article de Forum en 2013, la regrettée Diane Blais, initiatrice du projet à la Faculté de médecine vétérinaire.

Le père Emmett Johns «Pops» a reçu de nombreux prix et hommages au cours de sa vie. L’Université de Montréal lui a ainsi décerné sa médaille en 2003, année où il a été nommé grand officier de l'Ordre national du Québec. Il était aussi membre de l'Ordre du Canada et commandeur de l’Ordre de Montréal.