Le gouvernement canadien annonce un appui majeur à la recherche à l’Université de Montréal

De gauche à droite: Guy Breton, Hélène David, Dominic Rochefort, Roseann O’Reilly Runte, Marc Garneau et François Croteau.

De gauche à droite: Guy Breton, Hélène David, Dominic Rochefort, Roseann O’Reilly Runte, Marc Garneau et François Croteau.

Crédit : Guillaume Bell

En 5 secondes

L'UdeM reçoit un financement d'infrastructure de la Fondation canadienne pour l’innovation de plus de 27 M$.

Le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, était aujourd’hui sur le campus de l’UdeM afin d’annoncer l’attribution de nouveaux fonds pour de nouveaux laboratoires et équipements à des établissements de la région de Montréal. Au total, ce sont plus de 27 M$ qui sont investis à l’Université de Montréal et à Polytechnique Montréal.

Cette annonce a été faite dans le hall d’honneur du pavillon Roger-Gaudry en présence de la ministre responsable de l’Enseignement supérieur et ministre responsable de la Condition féminine du Québec, Hélène David, de la présidente-directrice générale de la Fondation canadienne pour l’innovation, Roseann O’Reilly Runte, du responsable du dossier Ville intelligente, des technologies de l'information et de l'innovation à la Ville de Montréal, François Croteau, et du recteur Guy Breton.

«Nous sommes ravis de pouvoir préparer le terrain pour la prochaine génération de scientifiques et de chercheurs canadiens. En disposant des outils et de l’équipement adéquats, ils pourront assurément devenir les enseignants et les innovateurs de l’avenir. Il ne fait aucun doute dans mon esprit que les scientifiques de l’Université de Montréal qui reçoivent des fonds aujourd’hui redoubleront d’efforts pour faire des découvertes dont nous serons tous fiers», a déclaré M. Garneau.

«Montréal est la capitale canadienne de la recherche et la meilleure ville étudiante du monde, a rappelé le recteur Guy Breton. Ce sont des titres enviables qui s’accompagnent d’un défi constant, celui de nous assurer que nos campus demeurent à la pointe du progrès pour jouer pleinement le rôle que la société attend de nous. C’est pourquoi l’appui que nous recevons aujourd’hui est si important.» Soulignant que la grande majorité des projets financés sont menés conjointement par des chercheurs de plusieurs universités, M. Breton a mentionné la nécessité, pour les universités, «de collaborer, de partager nos outils et de mettre nos expertises en commun. […] Notre réseau d’universités, c’est l’une des grandes forces de ce pays».

Projets menés à l’Université de Montréal

  • La justice virtuelle: mise en œuvre et réception
    Ce projet, dirigé par Karim Benyekhlef, de la Faculté de droit, porte sur l'incidence des technologies sur le système de justice à partir d’un tribunal virtuel. Créé grâce à l'infrastructure technologique exceptionnelle du Laboratoire de cyberjustice de l’UdeM, ce tribunal permettra d’étudier les défis et les possibilités liés à la circulation et à l'analyse des mégadonnées traitées par les tribunaux grâce à l'intelligence artificielle. Des recherches seront également entreprises sur la virtualisation de la justice, par la conception d’outils permettant l’application de la réalité virtuelle au droit et à la justice. L'intégration réussie des technologies au milieu de la justice en favoriserait un meilleur accès et conduirait à limiter les nombreuses externalités négatives causées par un système de justice défaillant.
  • MAPLES: Montreal Area Platform for Electrochemical Systems
    Ce projet, dirigé par Dominic Rochefort et Mickael Dollé, du Département de chimie, porte sur l’influence des systèmes électrochimiques sur notre mode de vie et vise à déterminer de quelle façon ils pourront répondre aux grands défis énergétiques mondiaux de demain. Son programme de recherche se concentre sur la création de plateformes compilant les analyses de chercheurs ayant étudié les processus de stockage d'énergie, la conversion d'énergie et l'électronique organique. Le projet aura des retombées notables sur le secteur de l'énergie, l'essor des véhicules électriques, l’élaboration de technologies de pointe et la formation de travailleurs hautement qualifiés.
  • Infrastructure to Curb Atherosclerosis Through Precision Medicine
    Ce projet, dirigé par Jean-Claude Tardif, de la Faculté de médecine, porte sur l'infléchissement du développement de l'athérosclérose et l’induction de sa régression grâce à la médecine de précision du Centre de pharmacogénomique Beaulieu-Saucier (PGx) de l’Institut de cardiologie de Montréal. Ce financement permettra d’accroître la superficie du Centre et d’acquérir les équipements de pointe en environnement GLP/GCP, correspondant aux meilleures pratiques de laboratoire et de clinique. Le projet mènera à la pratique d’une médecine de précision transformative, plus efficace et sécuritaire pour les patients atteints d’athérosclérose.

Projets financés dont l’UdeM est partenaire

Onze autres projets, dont l’UdeM est partenaire, ont également obtenu un financement:

  • Biomedical Research and Informatics Living Lab for Innovative Advances of New Technologies (BRILLIANT) in Mobility
    Projet dirigé par l’Université McGill en collaboration avec Bonnie Swaine, de l’École de réadaptation.
  • Advanced Infrastructure for Dynamic Imaging and Control of Complex Systems
    Projet dirigé par l’Université du Québec-INRS en collaboration avec Andrea Bianchi, du Département de physique.
  • Uncovering and Harnessing Quantum Processes in Engineered Nanostructures
    Projet dirigé par Polytechnique Montréal en collaboration avec Richard Martel, du Département de chimie.
  • Sustainable Nanomaterials Accelerator Project (SNAP)
    Projet dirigé par l’Université McGill en collaboration avec Kevin Wilkinson et Jean-François Masson, du Département de chimie.
  • Quebec Network for Electron Microscopy of Materials
    Projet dirigé par l’Université de Sherbrooke en collaboration avec Richard Martel, du Département de chimie.
  • SmartForests Canada: A Network of Monitoring Plots and Plantations for Modeling and Adapting Forests to Climate Change
    Projet dirigé par l’UQAM en collaboration avec Olivier Blarquez, du Département de géographie.
  • Upgrades to the ATLAS Detector at the Large Hadron Collider
    Projet dirigé par l’Université de Toronto en collaboration avec Claude Leroy, du Département de physique.
  • High-Momentum and High-Luminosity Muon Beam Lines for Molecular and Materials Science and Fundamental Muon Physics
    Projet dirigé par l’Université Simon Fraser en collaboration avec Andrea Bianchi, du Département de physique.
  • The Canadian Peoples 1861-1921
    Projet dirigé par l’Université de Guelph en collaboration avec Lisa Dillon, du Département de démographie.
  • The CRDCN Transition to High Performance Computing: Liberating Data for Research and Policy
    Projet dirigé par l’Université McMaster en collaboration avec Benoit Dostie, de HEC Montréal.
  • PICO-500 A New Ultra-Sensitive Dark Matter Detector for SNOLAB
    Projet dirigé par l’Université Queen's en collaboration avec Viktor Zacek, du Département de physique.