L’Université de Montréal ouvre un bureau à Beijing

Crédit : Thinkstock

En 5 secondes

Sous la responsabilité du Vice-rectorat aux affaires internationales et à la Francophonie, le bureau chinois contribuera à renforcer et à établir des partenariats en Chine et en Asie du Sud-Est.

Forte de ses liens avec plusieurs grandes universités et organisations chinoises, l’Université de Montréal annonce l’ouverture d’un bureau à Beijing. Cette annonce a été faite aujourd’hui en présence du premier ministre Philippe Couillard et du vice-recteur aux affaires internationales et à la Francophonie de l’UdeM, Guy Lefebvre, dans le cadre de la mission économique du gouvernement québécois en Chine.

«Depuis plus de 20 ans, l’Université de Montréal collabore avec une cinquantaine d’établissements universitaires et d’organismes gouvernementaux chinois, dont le prestigieux Collège national des juges et l’Académie des sciences sociales de Chine. Ce bureau permettra de consolider nos partenariats dans ce pays et de multiplier les échanges, au bénéfice de nos étudiants et de nos professeurs. L’UdeM affirme ainsi son rôle de chef de file des universités francophones en Chine», a indiqué le recteur, Guy Breton.

Les activités du bureau chinois couvriront tous les volets de la mission de l’Université, allant de l’enseignement à la formation continue et à la coopération internationale en passant par la recherche et les relations avec les diplômés. Les différents partenariats et ententes noués au fil des dernières années ont permis à des étudiants chinois d’être reçus et formés à l’Université de Montréal, et à des étudiants et professeurs de l’UdeM d’être accueillis en Chine. Depuis l’automne 2014, 1811 étudiants chinois se sont inscrits à des programmes de diverses facultés de l’Université.

Le recteur de l’Université de Montréal se joindra à la mission chinoise du gouvernement à compter de demain. Durant son séjour en Chine, il aura l’occasion de rencontrer des diplômés de l’UdeM à qui il confiera la tâche de créer des réseaux de diplômés régionaux qui seront chapeautés par un réseau national coprésidé par un diplômé chinois et un diplômé québécois. Avec la collaboration du bureau de Beijing, ils auront comme objectif de maintenir le contact avec les diplômés présents en Chine. Ils deviendront de réels ambassadeurs de l’Université de Montréal et lui permettront d’accroître son rôle de chef de file et de partenaire d’influence en Chine.

Le bureau de Beijing couvrira également les activités de l’Université de Montréal en Asie du Sud-Est, appelées à se développer au cours des prochaines décennies. L’UdeM désire ainsi collaborer plus étroitement avec les établissements universitaires de cette région et ce bureau contribuera certainement à étendre ses actions.

Relations avec les médias