Personnes âgées: pour un aménagement des villes plus adéquat

  • Forum
  • Le 1 février 2018

  • Martin LaSalle
Le vieillissement de la population semble avoir été surtout abordé comme une «simple question de clientèle» par les instances municipales et les grandes organisations, plutôt que comme un enjeu structurant pour l’aménagement du territoire.

Le vieillissement de la population semble avoir été surtout abordé comme une «simple question de clientèle» par les instances municipales et les grandes organisations, plutôt que comme un enjeu structurant pour l’aménagement du territoire.

Crédit : Matt McNulty

En 5 secondes

Un collectif de 33 professeurs et chercheurs publie un livre faisant état, sans complaisance, des difficultés que pose l’aménagement des milieux urbains et ruraux pour les personnes âgées.

A-t-on idée à quel point l’aménagement urbain peut s’avérer inadapté aux modes de vie des personnes vieillissantes et âgées? Trottoirs mal déneigés, réseaux de transport en commun inadéquats, accès difficile aux services ou commerces, dévitalisation de leur quartier…

Animés par le désir de contribuer au bien-être de ceux qui ont atteint l’âge que l’on dit d’or, 33 professeurs et chercheurs issus de différentes universités canadiennes et françaises publient un ouvrage collectif qui constitue une réflexion sans complaisance sur le vieillissement tout en proposant des idées innovantes pouvant profiter tant aux aînés qu’à l’ensemble de la population.

Intitulé Vieillissement et aménagement: perspectives plurielles, le livre fait état des résultats de recherches et d’observations présentés à un colloque sur l’aménagement et le vieillissement tenu à l’occasion du congrès de 2014 de l’Association francophone pour le savoir – Acfas.

«Nous avions alors constaté qu’il n’y a pas encore aujourd’hui de plans d’urbanisme qui innovent dans la prise en compte des conséquences du vieillissement pour l’aménagement des villes», relate le professeur Sébastien Lord, de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal et codirecteur de l’ouvrage.

Et celui-ci arrive à propos: le gouvernement du Québec devra évaluer la politique sur le vieillissement, qu’il a adoptée en 2012, et le collectif souhaite que le fruit de ses recherches fasse partie d’une telle révision.

«Si elle a réussi à stimuler l’investissement communautaire, la politique n’a pas suffisamment contribué à enrichir la connaissance des effets du vieillissement sur la dynamique et l’aménagement d’une variété de milieux de vie ni suffisamment tenu compte de la grande diversité des habitats dans lesquels est vécue la vieillesse», indique M. Lord.

Questions et défis trop peu abordés

École d'urbanisme et d'architecture de paysage

Sébastien Lord

Selon les auteurs, le vieillissement semble avoir été surtout abordé comme une «simple question de clientèle» par les instances municipales et les grandes organisations, plutôt que comme un enjeu structurant pour l’aménagement du territoire.

À part l’inquiétude qu’il suscite quant à la dépopulation des petites communautés régionales, le vieillissement ne semble pas recevoir le traitement qu’on accorde à des transformations structurelles.

Ainsi, bon nombre de banlieues, à l’origine conçues pour les familles de babyboumeurs, sont aujourd’hui mal adaptées aux aînés, qui les habitent en grand nombre. Or, la mobilité des personnes âgées est un enjeu lié à l’organisation du territoire et au cadre bâti, et «la recherche montre bien qu’il importe d’évaluer les milieux habités – notamment avec un indice de “marchabilité” – et de tenter de leur apporter des correctifs», mentionne Sébastien Lord.

Le collectif suggère aussi de nouvelles façons de travailler en invitant plus d’acteurs et de parties prenantes à collaborer – par exemple dans des ateliers de conception – afin que le vieillissement soit intégré dans l’élaboration de projets et, plus globalement, l’organisation des communautés locales.

«Plusieurs chapitres du livre proposent diverses méthodes qui ne sont pas propres au contexte du vieillissement, mais dont on sait qu’elles sont susceptibles d’engendrer des innovations et de remédier aux problèmes, ajoute le professeur. L’un des chapitres illustre d’ailleurs l’avantage de travailler en ateliers de résolution de problèmes pour affronter des enjeux d’ordre technique, tel le déneigement; l’hiver est paradoxalement une saison peu étudiée au regard de son importance au Québec.»

Plusieurs façons de vieillir

Le livre porte également à réflexion quant aux représentations qu’on se fait des personnes âgées et de la vieillesse, «à ces constructions cognitives qui se cachent derrière toute politique et toute recherche». 

Dans une perspective d’aménagement, les auteurs distinguent le vieillissement de la population (phénomène démographique), le vieillissement des personnes (phénomène physiologique, psychologique et social) et la vieillesse (période de fléchissement des forces physiques et des facultés mentales et de transformation des rapports de sociabilité).

«C’est en ce sens que la politique du Québec, sous-tendue par une construction socioculturelle de l’âge, semble davantage être une politique de la vieillesse qu’une politique du vieillissement», disent les auteurs.

«Tous les aînés ne vivent pas dans un état de dépendance vis-à-vis des services de l’État: le vieillissement des personnes prend diverses formes, et le vieillissement – trop souvent associé au déclin – peut être pensé comme une nouvelle prise sur le monde», selon M. Lord.

Plus d’inclusion et de justice pour les aînés

L’ouvrage attire aussi l’attention sur la complexité et la diversité des enjeux multidisciplinaires qui découlent du vieillissement.

«Il reste un énorme travail à faire pour mieux appréhender les défis, et ce, du point de vue du quotidien des personnes vieillissantes et âgées, notamment en ce qui a trait à la façon dont l’aménagement des milieux et des services urbains et régionaux peut favoriser pour elles une plus grande inclusion sociale, ainsi qu’une justice spatiale plus équilibrée au chapitre de la répartition des ressources», conclut Sébastien Lord.

Pour en savoir plus