Nuit blanche pour la troupe Théâtre Université de Montréal

Les interprètes de la pièce «À deux heures du matin», de gauche à droite: Ariane R. Dagher, Geneviève Cantin, Renata Azevedo Moreira, Catherine Thibeault, Quentin Kravtchenko, Amélie Clément, Iris Delhoum, Julien-Claude Charlebois et Louise Babin.

Les interprètes de la pièce «À deux heures du matin», de gauche à droite: Ariane R. Dagher, Geneviève Cantin, Renata Azevedo Moreira, Catherine Thibeault, Quentin Kravtchenko, Amélie Clément, Iris Delhoum, Julien-Claude Charlebois et Louise Babin.

Crédit : Bonyata Paradon

En 5 secondes

La troupe Théâtre Université de Montréal présente la pièce «À deux heures du matin», de Falk Richter, les 16 et 17 mars au Centre d'essai de l’UdeM.

La troupe Théâtre Université de Montréal (TUM) présente en mars la pièce À deux heures du matin, de Falk Richter. Afin de mettre en question notre rapport au monde du travail, à la performance et à ce qu’on s’impose pour atteindre nos objectifs professionnels, l’auteur campe l’action dans un espace de travail partagé et inspirant où les individus sont invités à vivre et à travailler en continu.

«À deux heures du matin, c’est l’heure où l’on dresse le bilan de sa vie, au singulier et au pluriel, explique la metteure en scène Mireille Camier. C’est l’heure de l’évaluation à plusieurs voix, où la solitude renvoie la personne à une crise de conscience aigüe, entre lâcher-prise et angoisse du néant.»

La mise en scène ludique et ironique est supportée par un chœur de 12 interprètes dont le jeu et l’action sont parfois en contrepoint de ce qui est dit. Qu’ils aient choisi les communications, la littérature, la psychologie ou le travail social, les 12 étudiants de la distribution relèvent le défi de cette proposition théâtrale très contemporaine. Ce sont Renata Azevedo Moreira, Louise Babin, Geneviève Cantin, Julien-Claude Charlebois, Amélie Clément, Ariane R. Dagher, Iris Delhoum, Nathalie Kornet, Quentin Kravtchenko, Laura Marcillon, Camille Roy et Catherine Thibeault.

La metteure en scène

Après un baccalauréat en mise en scène à l'Université Laval et à l’Universidad Nacional del Centro de la Provincia de Buenos Aires, Mireille Camier entre en interprétation théâtrale à l'École supérieure de théâtre de l’UQAM. Depuis 2011, elle s'intéresse à la dramaturgie allemande et elle a monté Le chien, la nuit et le couteau, de Marius von Mayenburg, au Centre Segal et Le dragon d'or, de Roland Schimmelpfennig, au théâtre Prospero. En 2015, elle propose une adaptation éclatée de l'opéra La fille du régiment, de Gaetano Donizetti, à London, en Ontario. L'an dernier, elle a présenté Ivresse, à La Chapelle, à Montréal, une œuvre qui se démarque et qui redéfinit le rapport avec le spectateur, après avoir reçu du Conseil des arts du Canada la bourse J.-B.-C. Watkins pour son projet de perfectionnement professionnel auprès de l'auteur Falk Richter en Allemagne.

À deux heures du matin est sa première mise en scène au TUM.

L’auteur

Né en 1969 à Hambourg. Études de mise en scène auprès de Jürgen Flimm, Manfred Brauneck, Christof Nel, Jutta Hoffmann et Peter Sellars à l'Université de Hambourg. Il a ensuite travaillé comme auteur, traducteur et metteur en scène au Schauspielhaus et au Staatsoper de Hambourg, à la Schaubühne de Berlin, au Schauspielhaus de Düsseldorf, au Toneelgroep d'Amsterdam et aux Seven Stages d'Atlanta. Entre la saison 2000-2001 et la saison 2003-2004, il a été metteur en scène en résidence au Schauspielhaus de Zurich. En ce moment, il participe régulièrement, comme metteur en scène indépendant de ses propres pièces et de celles d'autres auteurs, aux activités des Schauspielhaus de Francfort et de Düsseldorf, du Deutsches Schauspielhaus de Hambourg, du théâtre Maxime Gorky et de la Schaubühne de Berlin.

Les représentations

Parce que le théâtre universitaire symbolise le dynamisme des étudiants et de la vie sur le campus, les Activités culturelles sont fières de présenter, avec À deux heures du matin, la quatrième production de la saison 2017-2018 du TUM, qui permet à plus de 50 étudiants de vivre une expérience de théâtre sous la direction de metteurs en scène professionnels.

Les représentations de À deux heures du matin, de Falk Richter, auront lieu le vendredi 16 mars à 20 h et le samedi 17 mars à 15 h et à 20 h au Centre d'essai de l'Université de Montréal, pavillon J.-A.-DeSève, 2332, boulevard Édouard-Montpetit (station de métro Édouard-Montpetit ou autobus 51). La représentation du vendredi sera suivie d'une discussion avec les comédiens.

Consultez le calendrier artistique de la troupe Théâtre Université de Montréal.