In memoriam: Jean Lambert

Jean Lambert

Jean Lambert

En 5 secondes

Professeur au Département de médecine sociale et préventive, Jean Lambert est décédé le 5 février.

C’est avec regret que nous avons appris, le 5 février, le décès de Jean Lambert, professeur depuis 1981 au Département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

Jean Lambert était titulaire d’un doctorat en biostatistique de l’Université du Michigan (Ann Arbor). Il faisait partie du petit groupe initial de professeurs qui a établi ce département de la Faculté de médecine puis de l’École de santé publique.

Il a été l’un des bâtisseurs du secteur de la biostatistique à l’Université de Montréal, où il a créé et donné 10 cours et encadré une soixantaine d’étudiants aux cycles supérieurs. Il était passionné par l’enseignement, qu’il a continué d’assurer avec enthousiasme tant que sa santé le lui a permis. Tout récemment, il avait été à l’origine d’un nouveau programme de biostatistique offert avec la Faculté des arts et des sciences.

Jean Lambert était un méthodologiste rigoureux et apprécié de ses collègues, avec lesquels il a contribué au développement d’une recherche de qualité dans de nombreux secteurs et en particulier dans le domaine de la recherche clinique à l’Institut de cardiologie de Montréal. Sa carrière de chercheur a été très prolifique: il est l’auteur de 186 articles dans des revues avec des comités de pairs et plusieurs articles soumis sont en instance d’être publiés.

Il a également été très actif au sein de la Société de statistique du Canada, où il a siégé à de nombreux comités.

Nous avons perdu un collègue attachant à la personnalité franche et directe dont l’engagement et les réalisations constituent un héritage dont nous lui sommes reconnaissants.

Le drapeau de l’Université sera mis en berne le 21 février afin de lui rendre hommage.