Budget fédéral: des investissements majeurs en recherche

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Le budget fédéral prévoit notamment des investissements accrus pour la recherche et l'innovation. Une annonce saluée par le recteur Guy Breton.

Le recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton, salue les nouveaux investissements pour la recherche et l’innovation annoncés aujourd’hui dans le budget du gouvernement fédéral. Le budget prévoit notamment des investissements accrus, sur une période de cinq ans, pour les conseils subventionnaires, la création d’un nouveau fonds international interdisciplinaire à haut risque, un soutien spécifique à l’exploitation des données massives et un nouvel investissement de 210 millions de dollars dans le programme des Chaires de recherche du Canada qui pourrait mener à la création de 250 nouvelles chaires pour soutenir la relève de haut niveau.

«Ces mesures donnent un signal fort de l’appui du gouvernement à la science et représentent un gage de confiance dans la capacité de nos communautés scientifiques à créer des innovations qui bénéficient aux Canadiens», explique le recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton. «Nos chercheurs sont actifs dans tous les domaines et leurs travaux rendent possibles des innovations qui profitent à l’ensemble de la société. C’est vrai pour tous les types de recherche et je me réjouis de constater l’appui accru consenti par le gouvernement du Canada à la recherche en sciences sociales et à la recherche fondamentale.»

Le budget présenté par le gouvernement aujourd’hui met en place un nouveau fonds pour appuyer les projets liés à l’exploitation des données massives. «Connaissant le leadership incontournable de Montréal et du Québec dans le secteur de l’intelligence artificielle, c’est une excellente nouvelle», souligne le recteur.   

Le ministre des Finances a aussi pris soin d’ajouter dans son budget une série de mesures en lien avec l’équité et la diversité. «Il reste du travail à faire pour atteindre une meilleure représentativité de la diversité de nos collectivités dans tous les secteurs de la société et cette prise de conscience est salutaire. Sur notre campus, un groupe de travail a été formé pour élaborer des recommandations qui seront graduellement mises en place afin de favoriser et d’accélérer une diversité accrue. Je salue le leadership de la ministre des Sciences, Kirsty Duncan, pour la promotion et l’appui aux femmes en sciences en plus de son appui à la recherche fondamentale», ajoute le recteur.

Relations avec les médias