In memoriam: Colin H. Davidson

Colin H. Davidson

Colin H. Davidson

En 5 secondes

Colin Davidson, ancien doyen et professeur à la Faculté de l’aménagement, est décédé le 22 février 2018.

Colin Davidson était un architecte et un professeur au dévouement enthousiaste, un chercheur prolifique et un visionnaire d’une intelligence exceptionnelle. Malheureusement, il nous a quittés le jeudi 22 février dernier. Il était à la fois une sommité très estimée sur la scène internationale, un phare pour tous ses collègues et un mentor hautement respecté de tous ses étudiants. 

Après des activités professionnelles en Grande-Bretagne, puis en Italie et aux États-Unis (dont l’obtention de sa maîtrise au Massachusetts Institute of Technology), Colin est devenu professeur à l’École d’architecture de l’Université de Montréal en 1968 et c’est lui qui a succédé à Guy Desbarats, fondateur de la Faculté de l’aménagement, au poste de doyen, qu’il a occupé pendant 10 ans, de 1975 à 1985.

Colin Davidson a contribué de façon magistrale et admirée à l’avancement de la recherche et développement en construction à travers le monde, par ses écrits des plus pertinents, par ses interventions très articulées dans les grandes conférences et par la revue Industrialisation Forum (IF), qu’il avait fondée et qu’il portait de façon énergique. Soutenue par des collègues des universités Harvard et Washington de Saint Louis, la revue IF était basée à l’Université de Montréal et dominait en raison de son contenu scientifique validé par des auteurs de premier plan et de son indépendance de toute influence institutionnelle, n’accueillant aucune publicité. C’était le principal outil de référence de la plupart des centres de recherche dans le domaine.

Dès ses premiers contacts avec la pratique, Colin a compris que l’architecture se devait de bénéficier des stratégies et technologies de l’industrialisation. Il est passé à l’action en élaborant lui-même un système constructif en Grande-Bretagne, le système Cosmos. Par la suite, il a fait la promotion de l’industrialisation, surtout en dirigeant la revue IF, mais également à titre de conférencier, de professeur invité (aux États-Unis, en France, au Brésil et en Italie) et de consultant, notamment dans le cadre du système Descon, conçu à Montréal et seul lauréat non étatsunien du concours Operation Breakthrough, lancé par le département du housing and urban development en vue d’implanter des systèmes constructifs industrialisés aux États-Unis.

Très conscient que toute évolution de la construction serait d’abord tributaire d’une organisation des intervenants en vue d’assurer la continuité, Colin a orienté ses interventions vers les aspects administratifs (ses diagrammes organisationnels sont célèbres). Ce qui l’a amené à privilégier la gestion de projet pour le Groupe de recherche IF, qu’il avait instauré en 1976 en lien avec la revue, et à créer le programme de deuxième cycle en montage et gestion de projets d’aménagement. Il va en même temps mener des projets visant les pays en voie de développement et cofonder le réseau i-Rec portant sur la reconstruction après des catastrophes naturelles.

Son apport à l’enseignement et à la recherche universitaire lui a valu plusieurs distinctions à l’échelle internationale, dont le prix Distinguished Professor, de l’Association of Collegiate Schools of Architecture.

Colin et moi avons donné en tandem le cours Industrialisation du bâtiment pendant 20 ans, de 1981 à 2001, sous différents titres et sigles; il couvrait la dimension organisationnelle et moi la dimension technologique, ce qui donnait lieu à des interactions argumentaires au plus grand bénéfice des étudiants. Pendant plusieurs années, nous avons été cotuteurs de l’Atelier Design & Systèmes constructifs à l’École d’architecture. Nous avons également rédigé quelques articles et organisé quelques colloques conjointement, dont une séance sur l’industrialisation du bâtiment au congrès de l’Union internationale des architectes à Montréal, en 1991, où nous avons accueilli les principaux leaders mondiaux dans le domaine.

Colin Davidson était un ami dont les travaux continuent de m’inspirer.

Roger-Bruno Richard, architecte et professeur
École d’architecture de l’Université de Montréal