Pascale Lefrançois devient la nouvelle doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation

Pascale Lefrançois

Pascale Lefrançois

Crédit : Université de Montréal

En 5 secondes

Pascale Lefrançois a été désignée par le Conseil de l’Université de Montréal pour diriger la Faculté des sciences de l'éducation à partir du 1er juin prochain pour un mandat de cinq ans.

Le Conseil de l’Université de Montréal a désigné, à sa séance du 12 mars, Pascale Lefrançois pour diriger la Faculté des sciences de l’éducation. La nouvelle doyenne, qui succédera à Louise Poirier, entrera en fonction le 1er juin 2018 pour un mandat de cinq ans.

«Il se dégage de la personnalité de Pascale Lefrançois – disponibilité, ouverture, fermeté, énergie, enthousiasme – tout ce qu’on attend de quelqu’un qui, de nos jours, incarne l’idéal éducatif, a souligné le recteur de l’Université, Guy Breton. Alors que la société québécoise prend progressivement conscience de la valeur inestimable de l’éducation pour son propre avancement, la nomination d’une gestionnaire aussi accomplie à la tête du principal foyer de formation des maîtres au Québec est une excellente nouvelle, pour les professeurs de demain comme pour les générations d’élèves auxquels ils enseigneront.»  

Titulaire d’un doctorat en didactique du français de l’Université de Montréal, Pascale Lefrançois enseigne au Département de didactique de la Faculté des sciences de l’éducation de l’UdeM depuis 2000. Elle occupe actuellement le poste de vice-doyenne aux études de premier cycle à la faculté et a dirigé pendant sept ans le Centre de formation initiale des maîtres. Mme Lefrançois a mené plusieurs projets de recherche consacrés à l’enseignement et à l’apprentissage du français, du primaire à l’université. Elle est régulièrement consultée par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur à titre d’experte. Lauréate d’un prix d’excellence en enseignement de l’Université de Montréal, elle a aussi reçu l’insigne de chevalier de l’Ordre de la Pléiade, une distinction accordée par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Le recteur a également tenu à saluer la contribution de la doyenne sortante, Louise Poirier. «Des nombreuses réalisations de Louise Poirier, nous retiendrons surtout la conception et la mise en œuvre de ce formidable projet qui s’appelle L’extension, un centre de soutien en pédagogie et en santé établi dans un milieu défavorisé du centre de l’île de Montréal. Au nom de la direction de l’Université et du personnel de la faculté, je veux la remercier très chaleureusement du travail qu’elle a accompli au cours des huit dernières années.»

À propos de la Faculté des sciences de l’éducation

La Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal accueille chaque année près de 4000 étudiants qui, pour la plupart, se destinent à l’enseignement au primaire et au secondaire. Partenaire de longue date du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, la faculté joue un rôle central dans la formation initiale et continue des maîtres. Ses professeurs mènent des projets de recherche dans des secteurs aussi variés que la didactique, l’administration et les fondements de l’éducation et la psychopédagogie.