Budget du Québec: plusieurs mesures positives touchant l’Université de Montréal

Crédit : Assemblée nationale du Québec

En 5 secondes

De nombreuses mesures touchent positivement l'UdeM suite au dépôt du budget du Québec.

Le budget dévoilé aujourd’hui par le gouvernement du Québec comporte de nombreuses mesures qui toucheront positivement l’Université de Montréal.

D’entrée de jeu, le financement de base des universités québécoises est rehaussé de façon globale, s’appréciant de 100 millions de dollars, notamment pour moderniser la grille de financement par laquelle le gouvernement soutient la mission universitaire d’enseignement, de recherche et de services à la communauté.

«Je salue la ministre responsable de l’Enseignement supérieur, Hélène David, qui a entendu l’appel des établissements post-secondaires pour un rehaussement du financement des établissements qui permettra notamment d’accroître les services offerts aux étudiants», souligne le recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton.

De plus, le gouvernement prévoit des sommes pour rémunérer les stagiaires de quatrième année en enseignement, de même que des montants pour augmenter le nombre d’infirmières praticiennes spécialisées, formées dans les universités.

En recherche, le budget prévoit une augmentation de 20 millions de dollars annuellement pour les trois fonds de recherche du Québec (santé, nature et technologie et, société et culture). Dans le secteur de la santé, IRICoR obtient un financement accru de 4,1 millions de dollars sur cinq ans. D’autre part, le Centre de recherches mathématiques de l’UdeM (CRM) reçoit un million de dollars pour un projet collaboratif avec le CIRANO afin d’établir une stratégie pour favoriser le développement des talents en mathématiques appliquées.

Stratégie numérique

Une attention toute particulière a été donnée cette année à la stratégie numérique. Un ensemble de mesures seront annoncées plus tard dans l’année. La stratégie numérique mise notamment sur le leadership international de Montréal en intelligence artificielle qui s’est développé autour du professeur de l’UdeM et directeur du MILA, Yoshua Bengio. Le gouvernement entend investir 5 millions de dollars pour soutenir la création d’une organisation mondiale de l’intelligence artificielle.

Des investissements sont aussi prévus dans les services directs, par exemple pour l’intégration du numérique en soutien à la réussite des étudiants et dans les infrastructures numériques (respectivement 15 et 45 millions pour le secteur de l’enseignement supérieur).

Infrastructures

Le projet de réaffectation des espaces du campus principal de l’UdeM est à l’étude, dans le cadre du Plan quinquennal d’infrastructures. Pour le recteur, il s’agit d’une excellente nouvelle: «la suite logique du déplacement de nos départements de sciences vers un campus qui leur est dédié, c’est la revitalisation de notre campus historique, explique le recteur. La planification du projet avance bien et nous comptons faire avancer rapidement ce projet essentiel. En réaménageant notre campus de la montagne, nous pourrons libérer des espaces actuellement en location et surtout, revitaliser le campus pour donner à toute notre communauté des lieux d’études, de travail et de recherche de qualité.»

Mobilité

Enfin, le budget confirme les investissements prévus pour le Réseau express métropolitain (REM) et le prolongement de la Ligne bleue du métro de Montréal. «Le REM qui s’arrêtera prochainement à la station Édouard-Montpetit désenclavera notre campus et tout le secteur du nord du mont Royal de façon extraordinaire, rappelle le recteur Breton. Ce projet d’envergure donnera un nouveau souffle à tous les efforts de notre communauté et de nos voisins pour favoriser une mobilité durable.»

Relations avec les médias